Premium pages left without account:

1964 Ferrari 500 Superfast coupé

Archive
Estimate: €1,500,000 - €1,800,000
ca. US$2,048,775 - US$2,458,530
Price realised:  n. a.
Lot number 339, Views: 39

1964 Ferrari 500 Superfast coupé Titre de circulation anglais Châssis n° 5981 Moteur n° 5981 - Exposée aux Salon de Paris et de Turin - Modèle le plus exclusif des Ferrari de route - Présentation impeccable, couleur d'origine - Moteur et transmission d'origine - Ex-Salon de Turin et Paris 1964 - Certifiée par Ferrari Classiche La tradition des modèles de très haut de gamme, ceux qui combinaient un luxe sans concession et des performances de haut niveau, a commencé chez Ferrari avec la 340 America, dévoilée en 1950. Comme son nom l'indiquait, elle visait notamment le marché américain où les fortunes capables d'acquérir une machine de ce calibre étaient plus nombreuses qu'en Europe. La tradition se poursuivait avec la 342, puis la 375 America, avant de voir apparaître la 410 Superamerica, qui inaugurait un nouveau type de moteur, en version 4 litres : après le V12 conçu par Lampredi des versions précédentes, elle recevait celui signé Colombo, également auteur du fameux moteur de la 250 GT. Lorsque Ferrari lançait la 330 GT 2+2 (à moteur 4 litres), la famille Superamerica se devait d'évoluer vers une version plus puissante encore : ce sera la 500 Superfast. Abandonnant l'allusion au marché américain, Ferrari préférait lui attribuer un nom soulignant ses performances exceptionnelles. Son moteur 5 litres était annoncé pour 400 ch : rares étaient les voitures qui en 1964 pouvaient prétendre à une telle puissance. Sur la Superfast, elle était assortie d'une ligne signée Pininfarina d'une finesse et d'une sobriété exemplaires, le dessin fluide ne s'embarrassant d'aucune fioriture superflue, seules les prises d'air d'ailes avant apportant leur touche de sportivité. Quelle qu'elle soit, une Ferrari 500 Superfast est une pièce exceptionnelle, ne serait-ce que par le nombre de survivantes, qui se limite à 34 exemplaires sur les 36 produits. Mais celle que nous avons le plaisir de présenter ici l'est encore plus : quatrième exemplaire de la série, elle a été exposée d'abord au Salon de Paris, en octobre 1964, puis au Salon de Turin 15 jours plus tard. Elle était alors de teinte "Blu Chiaro" 20295A, qui est celle qu'elle porte encore aujourd'hui. Sa première propriétaire, Mme Licia Viglia, habitant Naples, avait déboursé 11 millions de lires pour en faire l'acquisition, une Superfast valant alors pas loin du double d'une Ferrari "normale". Au début de 1970, la voiture était envoyée aux États-Unis chez son nouveau propriétaire, Joe Vittoria, de New York. En 1975, elle retraversait l'Atlantique après son achat par David Longridge, en Angleterre, qui la présentait notamment au rassemblement du Ferrari Owners Club, à Prescott. Elle passait entre les mains d'un autre propriétaire britannique avant de retourner aux États-Unis en 1977. A cette époque, elle était décrite comme étant en excellent état, avec un compteur indiquant à peine 50 000 km. Se sont ensuite succédés cinq propriétaires avant que l'on retrouve la voiture à nouveau en Europe, très précisément en Allemagne, en 2003. Alors qu'elle affichait 57 000 km, elle bénéficiait d'une restauration complète de très haut niveau en Allemagne, le moteur étant refait par Berlinetta Motors avec une ligne d'échappement en inox. Aujourd'hui, cette Ferrari 500 Superfast, qui est entre les mains d'un connaisseur français, affiche 59 965 km et se présente en état exceptionnel témoignant de la belle qualité de la restauration. Elle comporte son moteur, sa boîte quatre rapports avec overdrive et son pont arrière d'origine. L'habitacle présente sa sellerie d'époque, extrêmement bien préservée grâce à une qualité de matériau et de fabrication au-dessus de la moyenne. Le luxe de la finition est à la hauteur du standing recherché pour ce modèle qui occupait le haut du panier dans la gamme Ferrari et n'était accessible qu'à une poignée de "happy few". Accompagnée de son certificat d'authenticité délivré par Ferrari Classiche, cette voiture représente une rare opportunité d'acquérir une des Ferrari les plus rar

Informations about the auction
Auction house: Artcurial
Title: Vente Rétromobile 2014 & Solo Alfa by Artcurial Motorcars - 07 février 2014
Date of the auction: 7 Feb 2014
Address: Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected] · +33 (0)1 42992020