Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 424

1980 Renault 5 Turbo Groupe 4 Calberson

Estimate
€0
Price realised:
€399,320
ca. US$545,411
Auction archive: Lot number 424

1980 Renault 5 Turbo Groupe 4 Calberson

Estimate
€0
Price realised:
€399,320
ca. US$545,411
Beschreibung:

1980 Renault 5 Turbo Groupe 4 Calberson Carte grise française Châssis B000036 - La seule Renault 5 Groupe 4 Calberson existante - Une voiture d'usine officielle - Etat d'origine fantastique - Ex Tour Auto - Ex Rallye Monte Carlo Histoire de la R5 Turbo La Renault 5 Turbo est née de la volonté de Jean Terramorsi, sous directeur à la direction du produit chez Renault, chargé des petites séries, qui en 1977 a imaginé un développement sportif de la star de la régie, la petite Renault R5 : pour cela, il ne suffisait pas d'améliorer la tenue de route ou la puissance du moteur comme sur la R5 Alpine : Terramorsi a jugé nécessaire d'en faire une vraie voiture de rallye, bénéficiant de la technologie phare chez le constructeur au losange, le Turbocompresseur. Déjà en 1972, Bernard Dudot, ingénieur chez Alpine à Dieppe, avait installé cet accessoire sur un moteur 1600 pour doper la puissance d'une berlinette groupe 5 ultralégère. Le résultat était une voiture presque inconduisible, mais dans les mains d'un champion comme Thérier, elle allait remporter le critérium des Cévennes ouvrant la voie à celle qui devait lui succéder dans le cœur des amateurs. Moteur central turbocompressé, châssis renforcés, trains spéciaux, caisse alliant acier, polyester et aluminium, voie arrière extravagante par rapport à l'avant : la R5 Turbo, présentée en 1978 à la presse, allait déchainer les passions, à l'instar des spectateurs du Tour d'Italie 79, où Fréquelin se permettait de mettre une avoinée aux Stratos et aux Porsche avant d'abandonner. La suite de l'histoire de la R5Turbo sera glorieuse, avec des victoires aux épreuves phares du Monte Carlo (1981) et du Tour de Corse (1982 et 1985), du tour de France auto (1984 et 1985) et le développement de la groupe B jusqu'à la Maxi 5 turbo. Les plus grands pilotes français seront passés à son volant : Jean Ragnotti, Jean Luc Thérier, Guy Fréquelin, Bruno Saby, Didier Auriol, Francois Chatriot… et même Alain Prost ! La petite bombe de la régie est rentrée définitivement dans le Panthéon des voitures de rallyes, comme sa glorieuse devancière, la berlinette alpine. LA RENAULT 5 TURBO GROUPE 4 usine " calberson " châssis B000036 En 1979, la petite équipe de Renault sport, chargée du programme rallye de la R5 Turbo sous l'égide des ingénieurs François Bernard et Michel Têtu, n'avait construit que le prototype groupe 5 vu au tour d'Italie, la fameuse R5 " noire " qui était un assemblage de pièces spécifiques d'origine Renault ou Alpine. Gérard Larousse et son équipe devait attendre la production de 400 exemplaires de voiture de série pour obtenir l'homologation en groupe 4, permettant l'inscription de la R5 Turbo dans les grandes épreuves internationales. Cela sera acquis avant l'été 1980, il a donc été nécessaire de construire une voiture neuve, bénéficiant de tous les enseignements des essais effectués avec cette " noire ". C'est ainsi qu'est née la voiture présentée dans ces pages, portant le numéro de châssis : B000036, immatriculée 126 TZ 91 le 8 septembre 1980. Elle est donc la première R5Turbo a avoir été homologuée en groupe 4, son état de conservation exceptionnel n'en n'est que plus miraculeux, surtout pour une voiture de course ! Mais nous y reviendrons… B000036 reçoit immédiatement la spectaculaire livrée CALBERSON, du nom de l'entreprise de transport et de messagerie bien connue qui avait tissé des liens avec Alpine et Renault en sponsorisant l'A310 V6 championne de France avec Guy Frequelin, puis les petites " planches à roulettes ", les R5 Alpine qui ont tant fait parler d'elles avec Fréquelin et Ragnotti au Monte Carlo 78, et enfin les Alpine Renault A442 au Mans. " Coco " Prié, le fameux mécanicien d'assistance alpine de la grande époque du championnat du monde 73, passé chez Renault sport comme chef de l'assistance rallye, se souvient avoir assemblé cette R5Turbo non pas à Viry Châtillon, mais à Antony, au département Formule 1, à coté de la monoplace de Prost. Le moteur 1400 turbocompressé a donc

Auction archive: Lot number 424
Auction:
Datum:
7 Feb 2014
Auction house:
Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 42992020
Beschreibung:

1980 Renault 5 Turbo Groupe 4 Calberson Carte grise française Châssis B000036 - La seule Renault 5 Groupe 4 Calberson existante - Une voiture d'usine officielle - Etat d'origine fantastique - Ex Tour Auto - Ex Rallye Monte Carlo Histoire de la R5 Turbo La Renault 5 Turbo est née de la volonté de Jean Terramorsi, sous directeur à la direction du produit chez Renault, chargé des petites séries, qui en 1977 a imaginé un développement sportif de la star de la régie, la petite Renault R5 : pour cela, il ne suffisait pas d'améliorer la tenue de route ou la puissance du moteur comme sur la R5 Alpine : Terramorsi a jugé nécessaire d'en faire une vraie voiture de rallye, bénéficiant de la technologie phare chez le constructeur au losange, le Turbocompresseur. Déjà en 1972, Bernard Dudot, ingénieur chez Alpine à Dieppe, avait installé cet accessoire sur un moteur 1600 pour doper la puissance d'une berlinette groupe 5 ultralégère. Le résultat était une voiture presque inconduisible, mais dans les mains d'un champion comme Thérier, elle allait remporter le critérium des Cévennes ouvrant la voie à celle qui devait lui succéder dans le cœur des amateurs. Moteur central turbocompressé, châssis renforcés, trains spéciaux, caisse alliant acier, polyester et aluminium, voie arrière extravagante par rapport à l'avant : la R5 Turbo, présentée en 1978 à la presse, allait déchainer les passions, à l'instar des spectateurs du Tour d'Italie 79, où Fréquelin se permettait de mettre une avoinée aux Stratos et aux Porsche avant d'abandonner. La suite de l'histoire de la R5Turbo sera glorieuse, avec des victoires aux épreuves phares du Monte Carlo (1981) et du Tour de Corse (1982 et 1985), du tour de France auto (1984 et 1985) et le développement de la groupe B jusqu'à la Maxi 5 turbo. Les plus grands pilotes français seront passés à son volant : Jean Ragnotti, Jean Luc Thérier, Guy Fréquelin, Bruno Saby, Didier Auriol, Francois Chatriot… et même Alain Prost ! La petite bombe de la régie est rentrée définitivement dans le Panthéon des voitures de rallyes, comme sa glorieuse devancière, la berlinette alpine. LA RENAULT 5 TURBO GROUPE 4 usine " calberson " châssis B000036 En 1979, la petite équipe de Renault sport, chargée du programme rallye de la R5 Turbo sous l'égide des ingénieurs François Bernard et Michel Têtu, n'avait construit que le prototype groupe 5 vu au tour d'Italie, la fameuse R5 " noire " qui était un assemblage de pièces spécifiques d'origine Renault ou Alpine. Gérard Larousse et son équipe devait attendre la production de 400 exemplaires de voiture de série pour obtenir l'homologation en groupe 4, permettant l'inscription de la R5 Turbo dans les grandes épreuves internationales. Cela sera acquis avant l'été 1980, il a donc été nécessaire de construire une voiture neuve, bénéficiant de tous les enseignements des essais effectués avec cette " noire ". C'est ainsi qu'est née la voiture présentée dans ces pages, portant le numéro de châssis : B000036, immatriculée 126 TZ 91 le 8 septembre 1980. Elle est donc la première R5Turbo a avoir été homologuée en groupe 4, son état de conservation exceptionnel n'en n'est que plus miraculeux, surtout pour une voiture de course ! Mais nous y reviendrons… B000036 reçoit immédiatement la spectaculaire livrée CALBERSON, du nom de l'entreprise de transport et de messagerie bien connue qui avait tissé des liens avec Alpine et Renault en sponsorisant l'A310 V6 championne de France avec Guy Frequelin, puis les petites " planches à roulettes ", les R5 Alpine qui ont tant fait parler d'elles avec Fréquelin et Ragnotti au Monte Carlo 78, et enfin les Alpine Renault A442 au Mans. " Coco " Prié, le fameux mécanicien d'assistance alpine de la grande époque du championnat du monde 73, passé chez Renault sport comme chef de l'assistance rallye, se souvient avoir assemblé cette R5Turbo non pas à Viry Châtillon, mais à Antony, au département Formule 1, à coté de la monoplace de Prost. Le moteur 1400 turbocompressé a donc

Auction archive: Lot number 424
Auction:
Datum:
7 Feb 2014
Auction house:
Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 42992020
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert