Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 38

ARMOIRE BASSE DE STYLE LOUIS XIV PAR HENRY DASSON, D'APRES ANDRE-CHARLES BOULLE

Estimate
€0
Price realised:
€46,389
ca. US$61,326
Auction archive: Lot number 38

ARMOIRE BASSE DE STYLE LOUIS XIV PAR HENRY DASSON, D'APRES ANDRE-CHARLES BOULLE

Estimate
€0
Price realised:
€46,389
ca. US$61,326
Beschreibung:

ARMOIRE BASSE DE STYLE LOUIS XIV PAR HENRY DASSON, D'APRES ANDRE-CHARLES BOULLE En marqueterie d'ébène et de laiton sur fond d'écaille, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre Campan, la corniche soulignée d'une frise d'oves et de rosaces dans un entrelacs, ouvrant par deux vantaux, ornés des figures de Socrate et d'Aspasie et des vertus cardinales dans des médailles, la plinthe ornée d'une frise de canaux stylisés et d'un cartouche en forme de cœur au centre, reposant sur des pieds toupies, estampillé HENRY DASSON à l'arrière en haut à droite Hauteur : 131,5 cm. (51 3/4 in.), Largeur : 122 cm. (48 in.), Profondeur : 46,5 cm. (18 1/4 in.) A LOUIS XIV STYLE GILT-BRONZE MOUNTED BOULLE MARQUETRY ARMOIRE BASSE, STAMPED BY HENRY DASSON, AFTER A MODEL BY ANDRE-CHARLES BOULLE Provenance : Ancienne collection de Gabrielle Ida Lefaivre, duchesse de Montmorency (1896 - 1985). Acquis en 1969 auprès des héritiers de la duchesse de Montmorency, puis par descendance. Ce bas d'armoire est la réplique en première partie d'un modèle de médailler créé par André-Charles Boulle après 1700 et dont le prototype est conservé à l'Ashmolean Museum d'Oxford. Celui-ci donna lieu à une série d'armoires à mi-hauteur, formant médailler, cabinet ou bibliothèque dont la production s'étala tout au long du XVIIIème siècle et plus particulièrement durant la période néoclassique. Le marchand-mercier Claude-François-Julliot (1727-1794), spécialisé dans le commerce des meubles de Boulle, la reproduction ou la réinterprétation de ses modèles en favorisa la diffusion. Il fit appel à des ébénistes de renom tels que Jean-Louis Faizelot Delorme ou Philippe Claude Montigny, dont l'estampille se retrouve sur une grande partie des armoires connues de ce modèle. Cette série a été étudiée par Alexandre Pradère (" Les armoires à médailles de l'histoire de Louis XIV par Boulle et ses suiveurs ", Revue de l'Art, n°116, 1997, pp.42-53). Le mobilier de Boulle, dont le prestige ne connut aucun déclin depuis sa création, fut collectionné par les amateurs les plus fameux du XVIIIème siècle. Suffisamment précieux, il est mentionné comme meuble de Boulle dans les catalogues de vente de la période. Son succès ne se démentit pas au XIXème siècle. Les plus grands fabricants de la période Napoléon III, spécialisés dans la reproduction de meubles célèbres du siècle précédent, exécutèrent des répliques de ces armoires. Citons Mathieu Béfort, dit Béfort Jeune (1813-1880) (vente Christie's Londres, le 28 septembre 2006, lot 53) ou Joseph Emmanuel Zwiener, actif vers 1880-1895 (Christie's Londres, le 29 mars 2007, lot 60). Henry Dasson (1825-1896) Henry Dasson, fils de cordonnier, débuta sa carrière en tant qu'horloger. C'est en 1871, après avoir racheté le fonds de Charles Guillaume Winckelsen (1812-1871) qu'il se lança dans la fabrication de meubles. Il connut rapidement la renommée et les rapports des Expositions Universelles, dès 1878, soulignent la perfection de ses œuvres. (D. Ledoux-Lebard, Le Mobilier Français du XIXème siècle, Paris, Les Editions de l'Amateur, 2000, p. 146) Gabrielle Ida Lefaivre, duchesse de Montmorency (1896-1985) Née en 1896 à Valparaiso au Chili, veuve d'Armand Grandjean, héros de la Résistance, épousa en secondes noces Louis de Talleyrand Périgord (1867-1951), duc de Montmorency, le 21 février 1950.

Auction archive: Lot number 38
Auction:
Datum:
15 Dec 2010
Auction house:
Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 42992020
Beschreibung:

ARMOIRE BASSE DE STYLE LOUIS XIV PAR HENRY DASSON, D'APRES ANDRE-CHARLES BOULLE En marqueterie d'ébène et de laiton sur fond d'écaille, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre Campan, la corniche soulignée d'une frise d'oves et de rosaces dans un entrelacs, ouvrant par deux vantaux, ornés des figures de Socrate et d'Aspasie et des vertus cardinales dans des médailles, la plinthe ornée d'une frise de canaux stylisés et d'un cartouche en forme de cœur au centre, reposant sur des pieds toupies, estampillé HENRY DASSON à l'arrière en haut à droite Hauteur : 131,5 cm. (51 3/4 in.), Largeur : 122 cm. (48 in.), Profondeur : 46,5 cm. (18 1/4 in.) A LOUIS XIV STYLE GILT-BRONZE MOUNTED BOULLE MARQUETRY ARMOIRE BASSE, STAMPED BY HENRY DASSON, AFTER A MODEL BY ANDRE-CHARLES BOULLE Provenance : Ancienne collection de Gabrielle Ida Lefaivre, duchesse de Montmorency (1896 - 1985). Acquis en 1969 auprès des héritiers de la duchesse de Montmorency, puis par descendance. Ce bas d'armoire est la réplique en première partie d'un modèle de médailler créé par André-Charles Boulle après 1700 et dont le prototype est conservé à l'Ashmolean Museum d'Oxford. Celui-ci donna lieu à une série d'armoires à mi-hauteur, formant médailler, cabinet ou bibliothèque dont la production s'étala tout au long du XVIIIème siècle et plus particulièrement durant la période néoclassique. Le marchand-mercier Claude-François-Julliot (1727-1794), spécialisé dans le commerce des meubles de Boulle, la reproduction ou la réinterprétation de ses modèles en favorisa la diffusion. Il fit appel à des ébénistes de renom tels que Jean-Louis Faizelot Delorme ou Philippe Claude Montigny, dont l'estampille se retrouve sur une grande partie des armoires connues de ce modèle. Cette série a été étudiée par Alexandre Pradère (" Les armoires à médailles de l'histoire de Louis XIV par Boulle et ses suiveurs ", Revue de l'Art, n°116, 1997, pp.42-53). Le mobilier de Boulle, dont le prestige ne connut aucun déclin depuis sa création, fut collectionné par les amateurs les plus fameux du XVIIIème siècle. Suffisamment précieux, il est mentionné comme meuble de Boulle dans les catalogues de vente de la période. Son succès ne se démentit pas au XIXème siècle. Les plus grands fabricants de la période Napoléon III, spécialisés dans la reproduction de meubles célèbres du siècle précédent, exécutèrent des répliques de ces armoires. Citons Mathieu Béfort, dit Béfort Jeune (1813-1880) (vente Christie's Londres, le 28 septembre 2006, lot 53) ou Joseph Emmanuel Zwiener, actif vers 1880-1895 (Christie's Londres, le 29 mars 2007, lot 60). Henry Dasson (1825-1896) Henry Dasson, fils de cordonnier, débuta sa carrière en tant qu'horloger. C'est en 1871, après avoir racheté le fonds de Charles Guillaume Winckelsen (1812-1871) qu'il se lança dans la fabrication de meubles. Il connut rapidement la renommée et les rapports des Expositions Universelles, dès 1878, soulignent la perfection de ses œuvres. (D. Ledoux-Lebard, Le Mobilier Français du XIXème siècle, Paris, Les Editions de l'Amateur, 2000, p. 146) Gabrielle Ida Lefaivre, duchesse de Montmorency (1896-1985) Née en 1896 à Valparaiso au Chili, veuve d'Armand Grandjean, héros de la Résistance, épousa en secondes noces Louis de Talleyrand Périgord (1867-1951), duc de Montmorency, le 21 février 1950.

Auction archive: Lot number 38
Auction:
Datum:
15 Dec 2010
Auction house:
Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 42992020
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert