Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 99

CABINET EN ÉBÈNE ET INCRUSTATIONS

Estimate
€25,000 - €40,000
ca. US$28,442 - US$45,508
Price realised:
€31,250
ca. US$35,553
Auction archive: Lot number 99

CABINET EN ÉBÈNE ET INCRUSTATIONS

Estimate
€25,000 - €40,000
ca. US$28,442 - US$45,508
Price realised:
€31,250
ca. US$35,553
Beschreibung:

CABINET EN ÉBÈNE ET INCRUSTATIONS D'IVOIRE, ALLEMAGNE DU SUD, XVIIE SIÈCLE, CONTENANT QUINZE AMULETTES EN CORAIL EN FORME DE PHALLUS, ITALIE DU SUD, ESPAGNE ET ALLEMAGNE DU SUD, XVIE / XVIIE SIÈCLE ET POSTÉRIEUR A SOUTH GERMAN EBONY INLAID WITH IVORY ELEMENTS CABINET, 17TH-CENTURY, CONTAINING FIFTEEN SOUTH ITALIAN, SPANISH AND SOUTH GERMAN PHALLUSSHAPED CORAL AMULETS, 16TH / 17TH CENTURY AND LATER le cabinet surmonté d'un petit buste d'empereur en bronze doré ; les amulettes avec des montures en argent, parfois émaillées, l'une ornée d'un camée 73,5 x 40,2 x 12 cm ; 29 x 15¾x 4¾in. the cabinet surmounted by a small gilt-bronze bust of an Emperor ; the amulets with silver mounts, some of them enamelled and one with a cameo Pan, Priape, satyres… la représentation phallique est omniprésente dans l’histoire Antique. En Egypte, elle est liée à la légende osiriaque. Isis, tentant de réunir les morceaux disséminés du corps d’Osiris, modèle un phallus pour remplacer celui disparu de son époux et lui permettre ainsi d'accéder au royaume des morts. Les Grecs à leur tour s’approprient le culte phallique et donnent à l’organe viril procréateur une autonomie propre. Le phallus s’affranchit de son appartenance à l’anatomie humaine, et devient l’objet d’un culte à lui seul dédié. Lors des phallophories, il est exhibé en cortèges processionnels. Après Osiris, le phallus est associé au culte de Dionysos - divinité de la démesure, des excès et de la puissance virile - puis à celui de Bacchus. Il couvre les murs des habitations grecques et romaines pour apporter protection et fertilité aux foyers. De l’infiniment grand à l’infiniment petit, le phallus est érigé en piliers hermaïques monumentaux ou attaché autour du cou des enfants. Ces porte-bonheurs ithyphalliques (représentant un pénis en érection) tiennent lieu d’amulettes prophylactiques. Et que dire du sacrifice à Priape, cérémonie au cours de laquelle les romains offrent à la divinité insatiable la virginité de leurs jeunes épouses? Plus sporadique au début de l’ère chrétienne, la représentation phallique reprend au Moyen-Âge, osant une incursion sur les modillons et chapiteaux des églises romanes. Au VIIe siècle en Provence, le phallus de saint Fourtin de Varailles, hissé au rang de relique de l’évêque martyr, est même pieusement caressé par les fidèles afin d’obtenir protection et fertilité. A la Renaissance, le phallus se libère de sa fonction cultuelle. Il devient objet de curiosité – si ce n’est l’objet de toutes les curiosités ?-. Qu’il soit en ambre, en corail, en cristal de roche, en pierres dures ou semi-précieuses, qu'il soit paré d'or, d'email, de gemmes ou de camées, il est collectionné, passionnellement, avidement. Le phallus devient le sujet d’une nouvelle dévotion, plus confidentielle, celle du connaisseur pour son Kunstkammer. Au tournant du XXe siècle, avec la naissance de la psychanalyse, le phallus gagne de nouveaux territoires des sciences humaines. Des sujets érotiques à la puissance animale de Picasso aux fantasmagories ésotériques surréalistes, des délires dadas aux icônes noir et blanc de Mapplethorpe, le phallus ne cesse d’intriguer, d’effrayer, d’attirer. Au-delà des siècles, des disciplines et des croyances, il est une source intarissable d’inspiration. "Phalange des anges, aux angélus préférez les phallus." Robert Desnos Rrose Sélavy, 1922) Pan, Priape, satyres... phallic representations are omnipresent in Antique history. In Egypt, it is linked to the Osiris myth. Isis, trying to put back together all of Osiris' body parts modelled a phallus to replace her husband's missing one, allowing him to enter the Kingdom of the dead.The Greeks also made the phallic culture their own and gave the virile procreating organ its autonomy. The phallus is freed from the human body to become the sacred object itself. During the "phallories", it is exhibited in processions.After Osiris, the phallus is associated to Dionysus, deity of immoderation, excess and virile strength, an

Auction archive: Lot number 99
Auction:
Datum:
30 Oct 2018
Auction house:
Pierre Bergé & Associés
92 avenue d'Iéna
75116 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 4949 9000
+33 (0)1 4949 9001
Beschreibung:

CABINET EN ÉBÈNE ET INCRUSTATIONS D'IVOIRE, ALLEMAGNE DU SUD, XVIIE SIÈCLE, CONTENANT QUINZE AMULETTES EN CORAIL EN FORME DE PHALLUS, ITALIE DU SUD, ESPAGNE ET ALLEMAGNE DU SUD, XVIE / XVIIE SIÈCLE ET POSTÉRIEUR A SOUTH GERMAN EBONY INLAID WITH IVORY ELEMENTS CABINET, 17TH-CENTURY, CONTAINING FIFTEEN SOUTH ITALIAN, SPANISH AND SOUTH GERMAN PHALLUSSHAPED CORAL AMULETS, 16TH / 17TH CENTURY AND LATER le cabinet surmonté d'un petit buste d'empereur en bronze doré ; les amulettes avec des montures en argent, parfois émaillées, l'une ornée d'un camée 73,5 x 40,2 x 12 cm ; 29 x 15¾x 4¾in. the cabinet surmounted by a small gilt-bronze bust of an Emperor ; the amulets with silver mounts, some of them enamelled and one with a cameo Pan, Priape, satyres… la représentation phallique est omniprésente dans l’histoire Antique. En Egypte, elle est liée à la légende osiriaque. Isis, tentant de réunir les morceaux disséminés du corps d’Osiris, modèle un phallus pour remplacer celui disparu de son époux et lui permettre ainsi d'accéder au royaume des morts. Les Grecs à leur tour s’approprient le culte phallique et donnent à l’organe viril procréateur une autonomie propre. Le phallus s’affranchit de son appartenance à l’anatomie humaine, et devient l’objet d’un culte à lui seul dédié. Lors des phallophories, il est exhibé en cortèges processionnels. Après Osiris, le phallus est associé au culte de Dionysos - divinité de la démesure, des excès et de la puissance virile - puis à celui de Bacchus. Il couvre les murs des habitations grecques et romaines pour apporter protection et fertilité aux foyers. De l’infiniment grand à l’infiniment petit, le phallus est érigé en piliers hermaïques monumentaux ou attaché autour du cou des enfants. Ces porte-bonheurs ithyphalliques (représentant un pénis en érection) tiennent lieu d’amulettes prophylactiques. Et que dire du sacrifice à Priape, cérémonie au cours de laquelle les romains offrent à la divinité insatiable la virginité de leurs jeunes épouses? Plus sporadique au début de l’ère chrétienne, la représentation phallique reprend au Moyen-Âge, osant une incursion sur les modillons et chapiteaux des églises romanes. Au VIIe siècle en Provence, le phallus de saint Fourtin de Varailles, hissé au rang de relique de l’évêque martyr, est même pieusement caressé par les fidèles afin d’obtenir protection et fertilité. A la Renaissance, le phallus se libère de sa fonction cultuelle. Il devient objet de curiosité – si ce n’est l’objet de toutes les curiosités ?-. Qu’il soit en ambre, en corail, en cristal de roche, en pierres dures ou semi-précieuses, qu'il soit paré d'or, d'email, de gemmes ou de camées, il est collectionné, passionnellement, avidement. Le phallus devient le sujet d’une nouvelle dévotion, plus confidentielle, celle du connaisseur pour son Kunstkammer. Au tournant du XXe siècle, avec la naissance de la psychanalyse, le phallus gagne de nouveaux territoires des sciences humaines. Des sujets érotiques à la puissance animale de Picasso aux fantasmagories ésotériques surréalistes, des délires dadas aux icônes noir et blanc de Mapplethorpe, le phallus ne cesse d’intriguer, d’effrayer, d’attirer. Au-delà des siècles, des disciplines et des croyances, il est une source intarissable d’inspiration. "Phalange des anges, aux angélus préférez les phallus." Robert Desnos Rrose Sélavy, 1922) Pan, Priape, satyres... phallic representations are omnipresent in Antique history. In Egypt, it is linked to the Osiris myth. Isis, trying to put back together all of Osiris' body parts modelled a phallus to replace her husband's missing one, allowing him to enter the Kingdom of the dead.The Greeks also made the phallic culture their own and gave the virile procreating organ its autonomy. The phallus is freed from the human body to become the sacred object itself. During the "phallories", it is exhibited in processions.After Osiris, the phallus is associated to Dionysus, deity of immoderation, excess and virile strength, an

Auction archive: Lot number 99
Auction:
Datum:
30 Oct 2018
Auction house:
Pierre Bergé & Associés
92 avenue d'Iéna
75116 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 4949 9000
+33 (0)1 4949 9001
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert