Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 151

CONSEIL GENERAL DE LA COMMUNE DE PARIS. Ensemble

Noblesse & Royauté
16 Nov 2015
Estimate
€0
Price realised:
€2,100
ca. US$2,254
Auction archive: Lot number 151

CONSEIL GENERAL DE LA COMMUNE DE PARIS. Ensemble

Noblesse & Royauté
16 Nov 2015
Estimate
€0
Price realised:
€2,100
ca. US$2,254
Beschreibung:

CONSEIL GENERAL DE LA COMMUNE DE PARIS. Ensemble de 31 documents, couvrant la période de 1792 à 1793, dont des copies manuscrites, des notes et informations officielles, certaines de la main ou portant des annotations du vicomte Alcide de Beauchesne, conservés dans un dossier intitulé «Conseils général de la commune de paris - Liste des membres de la commune envoyés chaque jour au temple, pour surveiller la captivité de la famille royale». Formats in-folio, bon état. A la lecture de ces précieux documents collationnés et conservés par le vicomte nous découvrons, la vie quotidienne et la tragique existence des membres de la famille royale lors des derniers jours de leur captivité à la prison du Temple. Comprenant les séances journalières du conseil de la Tour, dont celle du 2 septembre 1792: «un membre rend compte de l'arrestation de M. Hué valet de chambre du roi et de la conversation que lui commissaire a eu avec le roi à ce sujet. Il lui a dit plusieurs vérités capables de le faire réfléchir en lui-même. Il lui a reproché l'atrocité de sa conduite à l'égard d'un peuple généraux et aimant, il lui a dit que le sang...»; du 3 septembre 1792: «...font passer le vote de différents objets que demande M. Capet, fut ajourné au lendemain. Messieurs Deltroy, Manuel et Robespierre sont nommées commissaires à l'effet de se rendre au Temple pour y assurer la tranquillité...Le Conseil général renvoie au comité de surveillance l'examen de ce qui peut se trouver dans une des poches de Mme de Lamballe, prise sur elle au moment où elle a été immolée»; du 4 septembre 1792: «le ci-devant valet de chambre du prince royale, nommé Villette réclame la faculté de faire son service auprès du prince. Sur cette demande le conseil général passe l'ordre du jour motivé par ce que le valet Cléry actuellement en place conserve sa confiance»; du 16 septembre 1792: «...le conseil général, considérant combien il importe à la chose publique de conserver le dépôt qui est renfermé au Temple, et d'éclairer tous les citoyens à cet égard pour déjouer les projets des malveillants...» du 17 septembre 1792: «Le secrétaire fait lecture...enfin d'une lettre du citoyen Louis-Philippe-Joseph Egalité, ci-devant prince français qui accepte avec sensibilité que le conseil général a substitué au nom déshonorée de Bourbon: il écrit le 6 septembre 1792, citoyens, j'accepte avec une reconnaissance extrême pour moi et mes enfants le nom que la commune de Paris vient de me donner, elle ne pouvait-en choisir un plus conforme à mes sentiments et à mes opinions. Je vous jure, citoyens, que je me rappellerai sans cesse les devoirs que mon nom m'impose et que je ne m'en écarterais jamais, je suis votre concitoyen signé L.P.Joseph Egalité»; du 19 septembre: «...arrêté que toutes les personnes nécessaires au service de l'intérieur de la Tour n'auront aucune espèce de communication au dehors. Que le service sera réduit à un cuisinier et une femme de charge et que la cuisine se fera dans l'intérieur...»; du 21 septembre 1792: «...aucuns officier de la force armé ne pourra sous quelques prétexte que ce soit, entrer dans l'appartement du ci-devant roi, ou des personnes de sa famille, les approché, les entretenir où les accompagner lorsqu'ils seront pour la promenade...»; du 9 novembre 1792: «... personne ne pourra se présenter à la table [du roi] que les commissaires de service et ceux chargés des commissions particulières et autorisés par le conseil général de la commune, et aussi les quatre officiers supérieur de la garde nationale de service, en conséquence les citoyens vétérans sont invités à laisser entrer au moment du repas que les personnes indiqués par le présent arrêté...»; du 15 novembre 1792: «...que le conseil du Temple, enverra tous les matins le bulletin de la santé des prisonniers de la Tour, ce qu'il en sera fait lecture dans la séance du martin à l'heure de midi et à la séance du soir...»; du 2 décembre 1792: «...la garde et surveillance qui nous étaient confiées tant des per

Auction archive: Lot number 151
Auction:
Datum:
16 Nov 2015
Auction house:
Etude Coutau-Begarie
60 av de la bourdonnais
75007 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 45561220
+33 (0)1 45561440
Beschreibung:

CONSEIL GENERAL DE LA COMMUNE DE PARIS. Ensemble de 31 documents, couvrant la période de 1792 à 1793, dont des copies manuscrites, des notes et informations officielles, certaines de la main ou portant des annotations du vicomte Alcide de Beauchesne, conservés dans un dossier intitulé «Conseils général de la commune de paris - Liste des membres de la commune envoyés chaque jour au temple, pour surveiller la captivité de la famille royale». Formats in-folio, bon état. A la lecture de ces précieux documents collationnés et conservés par le vicomte nous découvrons, la vie quotidienne et la tragique existence des membres de la famille royale lors des derniers jours de leur captivité à la prison du Temple. Comprenant les séances journalières du conseil de la Tour, dont celle du 2 septembre 1792: «un membre rend compte de l'arrestation de M. Hué valet de chambre du roi et de la conversation que lui commissaire a eu avec le roi à ce sujet. Il lui a dit plusieurs vérités capables de le faire réfléchir en lui-même. Il lui a reproché l'atrocité de sa conduite à l'égard d'un peuple généraux et aimant, il lui a dit que le sang...»; du 3 septembre 1792: «...font passer le vote de différents objets que demande M. Capet, fut ajourné au lendemain. Messieurs Deltroy, Manuel et Robespierre sont nommées commissaires à l'effet de se rendre au Temple pour y assurer la tranquillité...Le Conseil général renvoie au comité de surveillance l'examen de ce qui peut se trouver dans une des poches de Mme de Lamballe, prise sur elle au moment où elle a été immolée»; du 4 septembre 1792: «le ci-devant valet de chambre du prince royale, nommé Villette réclame la faculté de faire son service auprès du prince. Sur cette demande le conseil général passe l'ordre du jour motivé par ce que le valet Cléry actuellement en place conserve sa confiance»; du 16 septembre 1792: «...le conseil général, considérant combien il importe à la chose publique de conserver le dépôt qui est renfermé au Temple, et d'éclairer tous les citoyens à cet égard pour déjouer les projets des malveillants...» du 17 septembre 1792: «Le secrétaire fait lecture...enfin d'une lettre du citoyen Louis-Philippe-Joseph Egalité, ci-devant prince français qui accepte avec sensibilité que le conseil général a substitué au nom déshonorée de Bourbon: il écrit le 6 septembre 1792, citoyens, j'accepte avec une reconnaissance extrême pour moi et mes enfants le nom que la commune de Paris vient de me donner, elle ne pouvait-en choisir un plus conforme à mes sentiments et à mes opinions. Je vous jure, citoyens, que je me rappellerai sans cesse les devoirs que mon nom m'impose et que je ne m'en écarterais jamais, je suis votre concitoyen signé L.P.Joseph Egalité»; du 19 septembre: «...arrêté que toutes les personnes nécessaires au service de l'intérieur de la Tour n'auront aucune espèce de communication au dehors. Que le service sera réduit à un cuisinier et une femme de charge et que la cuisine se fera dans l'intérieur...»; du 21 septembre 1792: «...aucuns officier de la force armé ne pourra sous quelques prétexte que ce soit, entrer dans l'appartement du ci-devant roi, ou des personnes de sa famille, les approché, les entretenir où les accompagner lorsqu'ils seront pour la promenade...»; du 9 novembre 1792: «... personne ne pourra se présenter à la table [du roi] que les commissaires de service et ceux chargés des commissions particulières et autorisés par le conseil général de la commune, et aussi les quatre officiers supérieur de la garde nationale de service, en conséquence les citoyens vétérans sont invités à laisser entrer au moment du repas que les personnes indiqués par le présent arrêté...»; du 15 novembre 1792: «...que le conseil du Temple, enverra tous les matins le bulletin de la santé des prisonniers de la Tour, ce qu'il en sera fait lecture dans la séance du martin à l'heure de midi et à la séance du soir...»; du 2 décembre 1792: «...la garde et surveillance qui nous étaient confiées tant des per

Auction archive: Lot number 151
Auction:
Datum:
16 Nov 2015
Auction house:
Etude Coutau-Begarie
60 av de la bourdonnais
75007 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 45561220
+33 (0)1 45561440
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert