Premium pages left without account:

Auction Pricedatabase

Auction: Collection Durand-Dessert - Arts Africains
was auctioned on: 14 November 2018
Upcoming auctions Auction Pricedatabase

Couple Botchio Fon - BÉNIN Bois H. 19 cm...

Archive
Estimate: €800 - €1,200
ca. US$903 - US$1,355
Price realised:  €750
ca. US$847
Lot number 65, Views: 100

Couple Botchio Fon - BÉNIN Bois H. 19 cm Provenance Frantz Dufour, Paris Assemblage de deux figurines, l'une masculine, l'autre féminine, ligaturées au niveau du cou et des jambes et liées au niveau du ventre. Lui est coiffé d'un bonnet à larges rabats, elle d'une coiffe à crête nattée. Epaisse patine sacrificielle montrant que cette statue a été l'objet d'offrandes répétées. LES BOTCHIO DU PEUPLE FON Au coeur de la culture fon de l'ancien royaume du Dahomey, actuelle République du Bénin, s'est unifié le culte animiste vaudou ainsi qu'un art populaire de nature magico-religieuse. Il comprend de nombreuses formes de sculptures à représentation humaine, les bochio, des charmes, bo, à la figuration plus abstraite, ainsi que des éléments symboliques et des reliques sacrificielles éparses qui composent les autels vodun. Botchio peut littéralement se traduire du fongbé, langue véhiculaire des Fon, par «cadavre qui possède du souffle divin» (bo: maléfice, talisman; cio: cadavre). Ces statues de bois anthropomorphes au nom chantant et à l'étymologie parlante, jouent dans la société fon un rôle essentiellement protecteur de mise à distance du danger et de la menace. On les rencontre en extérieur, sculptées à partir d'un tronc fiché profondément en terre, à l'entrée des villages, sur les routes et sentiers y conduisant, dans les cours intérieures des habitations, devant l'entrée des cases. Le botchio, qui émane toujours d'une demande particulière, fonctionne comme un leurre détournant un danger imminent, relevant en cela de la magie apotropaïque. Selon certains observateurs, le botchio sert de simulacre/substitut au commanditaire en prenant sur lui les mauvaises intentions exogènes. Les botchio et les bo plus petits se trouvent dans les mausolées, les temples vodun et les demeures des prêtres ou guérisseurs et des devins. On les nourrit d'huile de palme, de sang d'animal et on les installe sous un petit abri couvert de feuilles de palmes, place stratégique d'où ils peuvent exercer leurs pouvoirs. Lors de rituels précis, ils sont conçus et activés pour combattre maux physiques ou psychologiques, pour répondre à toutes requêtes privées. Souvent restés au stade de dégrossissage et couverts d'une épaisse patine sacrificielle, ces sculptures dégagent une puissance esthétique brute. Références bibliographiques: Christian Merlo, «Les ‘Botchio' en civilisation béninoise», Bulletin annuel du Musée d'ethnographie de la ville de Genève, n° 20, 1977, pp. 97-115 Manuel Valentin «Statue bocio Bénin», in Trésors méconnus du Musée de l'homme: dans le secret des objets et des mondes, 81, Paris, Cherche Midi éditeurs, 1991 Suzanne Preston Blier, African Vodun. Art, Psychology, and Power, Chicago, Chicago Univ. Press, 1995 Jacques Kerchache, Botchio, sculpture Fon, Bénin, Eymoutiers, Espace Paul Rebeyrolle 1996

Informations about the auction
Auction house: De Baecque
Title: Collection Durand-Dessert - Arts Africains
Date of the auction: 14 Nov 2018
Address: De Baecque
Salle 5 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris