Premium pages left without account:

GRACQ] - CORTI. CORRESPONDANCE AVEC GRACQ. 57 LETTRES ET CARTES POSTALES. 1938 - 1973 ET 6 LETTRES DIVERSES ENV 100 P.

Archive
Estimate: €15,000 - €20,000
ca. US$16,819 - US$22,426
Price realised:  €16,875
ca. US$18,922
Lot number 129, Views: 90

Gracq, Julien] -- José Corti LETTRES AUTOGRAPHES SIGNÉES À JULIEN GRACQ 1938-1973. 57 lettres et cartes postales autographes signées (44 lettres et 13 cartes) de Corti et 6 lettres diverses. Environ 100 p. sur des feuillets in-8 ou in-4, à en-tête Mesures puis Librairie José Corti, la plupart avec enveloppes ou adresses. Passionnante correspondance de l'éditeur formidable que fut José Corti avec Julien Gracq à qui il restera toujours fidèle. En 1938, les éditions de la N.R.F. refusent le premier roman de Gracq Au Château d'Argol. José Corti, éditeur des Surréalistes, aime le livre et va le publier, moyennant une participation aux frais de la part de Gracq. Un Beau ténébreux paraîtra en 1945 et obtiendra trois voix au prix Renaudot ; puis paraît un essai sur Breton ; Le Roi pécheur en 1948... En 1951, Gracq refusera de recevoir le prix Goncourt qui lui a été accordé pour Le Rivage des Syrtes, sa légende continue... Au travers de ces lettres se devine le soin et l'attention que José Corti témoigna sans cesse à Julien Gracq Respectueux de sa pensée, admiratif de son talent, c'est cette complicité éditoriale que l'on peut suivre au travers de ces lettres. Les 32 premières cartes et lettres, datées du 8 octobre 1938 au 2 février 1940 retracent toute l’aventure éditoriale du Château d’Argol, la naissance d’un écrivain, son anonymat, les critiques et les ventes : 1. Cette correspondance débute par une très belle lettre, datée du 8 octobre 1938 au sujet du Château d'Argol : "Il y a longtemps que je n'avais rien lu qui rendît un tel son [...] J'ai été fort surpris à la fois par le ton & par le style - surpris, dans le meilleur sens du mot. Pour tout dire en bref c’est le nom de Lautréamont qui m’est venu à l’esprit. Il y a dans votre ouvrage un indéniable souffle qui l’apparente à Maldoror – ce qui ne me paraît pas un petit compliment. A côté de ce compliment je placerai une observation. Vous ne ménagez pas les épithètes [...] Il se lance alors dans la critique, ce qu’il ne veut pas. Tout ceci pour vous dire que l’ouvrage vaut largement une édition [...] Je suis maintenant heureux de vous dire que je suis prêt à me faire votre éditeur”. Corti lui donne alors les détails de tirage (2 mille & deux cent exemplaires) et de sa proposition financière "Vous auriez à contribuer pour une somme de huit mille deux cent cinquante francs et il vous reviendrait une somme de quatre fr. par volume vendu". Il achève sa lettre "Cher Monsieur, quelle suite que vous donniez à cette lettre, je garderai le souvenir d’une lecture qui valait la peine. Veuillez réfléchir – et écrivez moi." (4 p. sur 2 f. in-8, à Louis Poirier Hôtel du Parc à Quimper, avec enveloppe). 2. Gracq a certainement accepté car dans sa lettre du 18.10.38 Corti lui envoie un livre qu’il a publié pour que Gracq puisse se rendre compte du "papier-texte et impression" [...] "Le papier est convenable et l’impression supérieure à la moyenne de ce que l’on observe actuellement. Ce sera vraisemblablement dans cette imprimerie que je ferai tirer votre livre". Corti préfère employer le futur car Gracq n’a pas complètement accepté. Vient alors la question du pseudonyme "Grâce à ce secret vous saurez toujours ce qu’on pense de votre et de vos livres, ce qu’en pensent vos amis & cela vous sera plus précieux que les opinions que vous pourriez recevoir en tant qu’auteur déclare du livre. Si ce sont des compliments, l’anonymat qui vous enveloppe vous permet de leur appliquer un coefficient considérable, si ce sont des critiques dans la mesure où elles seront intelligentes, elles vous rendront service. Elles ne seront pas suspectes de jalousie etc. [...] Je vous la recommande – quitte, une fois que vous serez bien fixé sur votre valeur, à sortir de l’ombre et à reprendre votre nom". (3 p. sur 2 f. in-8, avec enveloppe). 3. Corti a reçu le chèque et n’attend plus que le manuscrit pour commencer l’édition. "je suis bien de votre avis, il est difficile de retrancher quelque chose d’un texte -&, à vrai

Informations about the auction
Auction house: Sotheby's
Title: Livres et Manuscrits 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Date of the auction: 25 Jun 2015
Address: Sotheby's
Paris

Similar lots viewed by other customers