Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 73

James Irwin salue le drapeau américain

Estimate
€400 - €600
ca. US$435 - US$652
Price realised:
€475
ca. US$516
Auction archive: Lot number 73

James Irwin salue le drapeau américain

Estimate
€400 - €600
ca. US$435 - US$652
Price realised:
€475
ca. US$516
Beschreibung:

James Irwin salue le drapeau américain. Le module lunaire Falcon et le Rover en arrière plan. Apollo 15, août 1971 Tirage chromogénique d'époque sur papier Kodak, négatif numéro AS15-88-11866. Au dos, légende de la nasa à l'encre violette et filigrane ""A KODAK PAPER"". 25,4 x 20,3 cm La conquête spatiale américaine reste de très loin l'exploit humain le plus fantastique de tous les temps. Dès ses débuts, ses grands moments ont été immortalisés par la photographie. Les tirages photographiques de la Nasa dits «vintages» (réalisés à l'époque pour promouvoir à des fins politiques cette épopée légendaire) sont ainsi aujourd'hui considérés à travers le monde comme des œuvres d'art à part entière qui se collectionnent au même titre que des peintures ou des photographies artistiques contemporaines. Rituel obligé de chaque équipe d'astronautes des missions Apollo, les photographies du «salut au drapeau américain» constituent quelques-unes des images les plus emblématiques de l'exploit légendaire du programme spatial américain. A ce jour, en effet, les Etats-Unis d'Amérique reste la seule nation au monde à avoir planté sa bannière sur un sol extra-terrestre symbolisant ainsi pour longtemps encore tout le rayonnement de sa super puissance. Si les astronautes n'ont suivi qu'une formation technique à la prise de vue photographique à des fins documentaires ou scientifiques, ils ont pu parfois accomplir de véritables prouesses artistiques en donnant naissance à des clichés dont la composition relève d'une maîtrise absolue de la composition picturale. Les photographies peuvent alors s'assimiler visuellement à de véritables dessins ou peintures parfaitement exécutés. Remarquons notamment dans le cliché de David Scott pris au cours de la mission Apollo 15, la perfection particulière de la composition de l'image qui condense dans un seul cliché l'humour (spécificité propre à l'espèce humaine) d'avoir pris l'astronaute James Irwin faisant son salut alors qu'il utilise la faiblesse de l'apesanteur lunaire pour exécuter un bond vertical qui le place à 50cm du sol lunaire. Ce bond vertical réalisé devant le drapeau américain fait directement allusion à la phrase mythique de Neil Armstrong posant le premier son pied sur le sol lunaire: «c'est un petit pas pour l'Homme mais un grand bond en avant pour l'Humanité». Le message étant ici celui de la réappropriation par l'Amérique de son exploit spatial bien que celui-ci ait été accompli au nom du genre humain tout entier. Mais au-delà de ce salut patriotique particulièrement flatteur pour le drapeau américain, l'astronaute David Scott a aussi su saisir dans la même image l'alignement parfait des outils technologiques déployés par l'Homme pour accomplir son odyssée exploratrice: le module lunaire (LEM) ainsi que le célèbre Rover (1er véhicule humain à rouler sur un sol extra-terrestre). A l'arrière plan figure une vision inédite de collines du relief lunaire avec planant sur ce théâtre d'exploit inédit, l'immensité profonde et noire d'un espace infini qui domine cette scène légendaire. Une immensité mystérieuse qui semble vouloir rappeler à l'Homme sa véritable place dans l'Univers ce, quelque soit la grandeur de sa volonté ou celle de ses exploits scientifiques.

Auction archive: Lot number 73
Auction:
Datum:
19 Dec 2015
Auction house:
Osenat Maison de vente aux enchères
9-11 rue Royale
77300 Fontainebleau
France
[email protected]
+33 (0)1 64222762
Beschreibung:

James Irwin salue le drapeau américain. Le module lunaire Falcon et le Rover en arrière plan. Apollo 15, août 1971 Tirage chromogénique d'époque sur papier Kodak, négatif numéro AS15-88-11866. Au dos, légende de la nasa à l'encre violette et filigrane ""A KODAK PAPER"". 25,4 x 20,3 cm La conquête spatiale américaine reste de très loin l'exploit humain le plus fantastique de tous les temps. Dès ses débuts, ses grands moments ont été immortalisés par la photographie. Les tirages photographiques de la Nasa dits «vintages» (réalisés à l'époque pour promouvoir à des fins politiques cette épopée légendaire) sont ainsi aujourd'hui considérés à travers le monde comme des œuvres d'art à part entière qui se collectionnent au même titre que des peintures ou des photographies artistiques contemporaines. Rituel obligé de chaque équipe d'astronautes des missions Apollo, les photographies du «salut au drapeau américain» constituent quelques-unes des images les plus emblématiques de l'exploit légendaire du programme spatial américain. A ce jour, en effet, les Etats-Unis d'Amérique reste la seule nation au monde à avoir planté sa bannière sur un sol extra-terrestre symbolisant ainsi pour longtemps encore tout le rayonnement de sa super puissance. Si les astronautes n'ont suivi qu'une formation technique à la prise de vue photographique à des fins documentaires ou scientifiques, ils ont pu parfois accomplir de véritables prouesses artistiques en donnant naissance à des clichés dont la composition relève d'une maîtrise absolue de la composition picturale. Les photographies peuvent alors s'assimiler visuellement à de véritables dessins ou peintures parfaitement exécutés. Remarquons notamment dans le cliché de David Scott pris au cours de la mission Apollo 15, la perfection particulière de la composition de l'image qui condense dans un seul cliché l'humour (spécificité propre à l'espèce humaine) d'avoir pris l'astronaute James Irwin faisant son salut alors qu'il utilise la faiblesse de l'apesanteur lunaire pour exécuter un bond vertical qui le place à 50cm du sol lunaire. Ce bond vertical réalisé devant le drapeau américain fait directement allusion à la phrase mythique de Neil Armstrong posant le premier son pied sur le sol lunaire: «c'est un petit pas pour l'Homme mais un grand bond en avant pour l'Humanité». Le message étant ici celui de la réappropriation par l'Amérique de son exploit spatial bien que celui-ci ait été accompli au nom du genre humain tout entier. Mais au-delà de ce salut patriotique particulièrement flatteur pour le drapeau américain, l'astronaute David Scott a aussi su saisir dans la même image l'alignement parfait des outils technologiques déployés par l'Homme pour accomplir son odyssée exploratrice: le module lunaire (LEM) ainsi que le célèbre Rover (1er véhicule humain à rouler sur un sol extra-terrestre). A l'arrière plan figure une vision inédite de collines du relief lunaire avec planant sur ce théâtre d'exploit inédit, l'immensité profonde et noire d'un espace infini qui domine cette scène légendaire. Une immensité mystérieuse qui semble vouloir rappeler à l'Homme sa véritable place dans l'Univers ce, quelque soit la grandeur de sa volonté ou celle de ses exploits scientifiques.

Auction archive: Lot number 73
Auction:
Datum:
19 Dec 2015
Auction house:
Osenat Maison de vente aux enchères
9-11 rue Royale
77300 Fontainebleau
France
[email protected]
+33 (0)1 64222762
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert