Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 20

Jean-Émile LABOUREUR

Estimate
€3,000 - €4,000
ca. US$3,233 - US$4,311
Price realised:
n. a.
Auction archive: Lot number 20

Jean-Émile LABOUREUR

Estimate
€3,000 - €4,000
ca. US$3,233 - US$4,311
Price realised:
n. a.
Beschreibung:

Environ 135 L.A.S., 1908-1939, à la famille Coutan; environ 205 pages formats divers, qqs en-têtes et vignettes, adresses ou enveloppes, qqs cachets de la censure militaire.{BR} Correspondance familiale, avec 4 lettres illustrées d'un dessin ou croquis. Écrites de Paris, «dans le Nord», Londres, Nantes, Saint-Nazaire, Le Croisic, Kerfahler, Pénestin (Morbihan), etc., ces lettres sont adressées par Laboureur à sa sœur Suzanne et à son beau-frère l'architecte Étienne Coutan, ou à leur fils Jean-Paul-Coutan, et quelques-unes à sa nièce Françoise Coutan, en religion Sœur Marie de Sainte-Claire. Nous ne pouvons donner ici qu'un rapide aperçu de cette riche correspondance.{BR} Depuis Londres, Laboureur donne des instructions pour l'aménagement d'un atelier à Nantes, renvoyant à des revues anglaises ou américaines pour des détails de décoration (29 décembre 1908). Installé définitivement à Paris, en 1912, Laboureur est «très affairé, très bousculé. Expositions. Vernissages. Réunions. Banquets», à la suite de l'exposition des boursiers de voyage au Grand Palais (1er mars 1912); il voit «le millionnaire Charles Stern», la danseuse Trouhanowa, les Groult (8 avril 1914)... Il est affecté comme interprète dans une Commission franco-anglaise à Nantes au début de la Guerre, et se montre optimiste, curieux des opérations à Ypres, de l'aviation, de la stratégie industrielle; lieutenant, il s'ennuie un peu, mais se félicite de son entourage: un capitaine au courant de la peinture cubiste, un autre lieutenant qui a étudié les mines d'Hérondas (14 juin 1915)... Il assiste depuis les «premières loges» au début de l'offensive sur la Somme: «nous pouvions voir la bataille à l'œil nu» (12 juillet 1916), et cependant donne des instructions pour l'envoi de gravures à l'éditeur Sagot (Le Printemps en Artois, Les Soldats à l'estaminet, 13 août 1916); il est assez tranquille pour pouvoir travailler; versé dans le service auxiliaire, il demande et obtient des Beaux-arts une mission aux armées, au printemps 1917...{BR} Dès 1922-1923, son neveu Jean-Paul-devient son correspondant privilégié: il le charge de conseils et de commissions (achats d'albums, de papiers neufs et anciens; finances), approuve son projet d'apprentissage du métier de décorateur, fait des démarches relatives au service militaire du jeune homme, lui trouve un emploi dans un commerce d'estampes de l'éditeur Henri M. Petiet, intervient plus tard auprès de Jean Paulhan pour faire publier un manuscrit de Jean-Paul-à la N.R.F. Il évoque l'exposition des Peintres Graveurs Indépendants et son exposition personnelle à la Galerie Caumartin (26 mars 1929)... Jolie carte dessinée pour le jour de l'An 1933... Il est le premier lauréat du prix de la gravure [des Peintres et graveurs français] (avril ? 1935)... «J'ai toujours l'éventail de Lautrec en bon état dans mon secrétaire. Ce n'est plus le moment de le proposer. Lautrec a baissé de 80 % sur le marché des dessins et des estampes mais cela reprendra, sans aller aux enchères à la folie comme il y a dix ans» (17 févr. 1936)... Il a remis un fromage de Jeanne à Boulestin (26 févr. 1936)... En janvier 1937, il fait une «causerie» à l'Institut de Lettres à Nantes, et espère que ce sera l'occasion d'une exposition à la bibliothèque. «Je décore le salon de réception de Jouhaux à la “Maison du Travail”» (19 mars 1937)... Il évoque à plusieurs reprises une décoration (peinte) pour l'École d'Hydrographie de Paimpol, en 1938: malheureusement «l'État qui commande assez bien paie assez lentement» (11 mars [1938]). Etc.{BR} On joint un ensemble d'environ 120 lettres familiales, la plupart L.A.S., de Marie Laboureur mère, d'Étienne, Suzanne, Jean-Paul-ou Françoise Coutan, de Sylvain Laboureur, etc.{BR}

Auction archive: Lot number 20
Auction:
Datum:
14 Apr 2015
Auction house:
La Maison de Vente Ader
3, rue Favart
75002 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 53407710
+33 (0)1 53407720
Beschreibung:

Environ 135 L.A.S., 1908-1939, à la famille Coutan; environ 205 pages formats divers, qqs en-têtes et vignettes, adresses ou enveloppes, qqs cachets de la censure militaire.{BR} Correspondance familiale, avec 4 lettres illustrées d'un dessin ou croquis. Écrites de Paris, «dans le Nord», Londres, Nantes, Saint-Nazaire, Le Croisic, Kerfahler, Pénestin (Morbihan), etc., ces lettres sont adressées par Laboureur à sa sœur Suzanne et à son beau-frère l'architecte Étienne Coutan, ou à leur fils Jean-Paul-Coutan, et quelques-unes à sa nièce Françoise Coutan, en religion Sœur Marie de Sainte-Claire. Nous ne pouvons donner ici qu'un rapide aperçu de cette riche correspondance.{BR} Depuis Londres, Laboureur donne des instructions pour l'aménagement d'un atelier à Nantes, renvoyant à des revues anglaises ou américaines pour des détails de décoration (29 décembre 1908). Installé définitivement à Paris, en 1912, Laboureur est «très affairé, très bousculé. Expositions. Vernissages. Réunions. Banquets», à la suite de l'exposition des boursiers de voyage au Grand Palais (1er mars 1912); il voit «le millionnaire Charles Stern», la danseuse Trouhanowa, les Groult (8 avril 1914)... Il est affecté comme interprète dans une Commission franco-anglaise à Nantes au début de la Guerre, et se montre optimiste, curieux des opérations à Ypres, de l'aviation, de la stratégie industrielle; lieutenant, il s'ennuie un peu, mais se félicite de son entourage: un capitaine au courant de la peinture cubiste, un autre lieutenant qui a étudié les mines d'Hérondas (14 juin 1915)... Il assiste depuis les «premières loges» au début de l'offensive sur la Somme: «nous pouvions voir la bataille à l'œil nu» (12 juillet 1916), et cependant donne des instructions pour l'envoi de gravures à l'éditeur Sagot (Le Printemps en Artois, Les Soldats à l'estaminet, 13 août 1916); il est assez tranquille pour pouvoir travailler; versé dans le service auxiliaire, il demande et obtient des Beaux-arts une mission aux armées, au printemps 1917...{BR} Dès 1922-1923, son neveu Jean-Paul-devient son correspondant privilégié: il le charge de conseils et de commissions (achats d'albums, de papiers neufs et anciens; finances), approuve son projet d'apprentissage du métier de décorateur, fait des démarches relatives au service militaire du jeune homme, lui trouve un emploi dans un commerce d'estampes de l'éditeur Henri M. Petiet, intervient plus tard auprès de Jean Paulhan pour faire publier un manuscrit de Jean-Paul-à la N.R.F. Il évoque l'exposition des Peintres Graveurs Indépendants et son exposition personnelle à la Galerie Caumartin (26 mars 1929)... Jolie carte dessinée pour le jour de l'An 1933... Il est le premier lauréat du prix de la gravure [des Peintres et graveurs français] (avril ? 1935)... «J'ai toujours l'éventail de Lautrec en bon état dans mon secrétaire. Ce n'est plus le moment de le proposer. Lautrec a baissé de 80 % sur le marché des dessins et des estampes mais cela reprendra, sans aller aux enchères à la folie comme il y a dix ans» (17 févr. 1936)... Il a remis un fromage de Jeanne à Boulestin (26 févr. 1936)... En janvier 1937, il fait une «causerie» à l'Institut de Lettres à Nantes, et espère que ce sera l'occasion d'une exposition à la bibliothèque. «Je décore le salon de réception de Jouhaux à la “Maison du Travail”» (19 mars 1937)... Il évoque à plusieurs reprises une décoration (peinte) pour l'École d'Hydrographie de Paimpol, en 1938: malheureusement «l'État qui commande assez bien paie assez lentement» (11 mars [1938]). Etc.{BR} On joint un ensemble d'environ 120 lettres familiales, la plupart L.A.S., de Marie Laboureur mère, d'Étienne, Suzanne, Jean-Paul-ou Françoise Coutan, de Sylvain Laboureur, etc.{BR}

Auction archive: Lot number 20
Auction:
Datum:
14 Apr 2015
Auction house:
La Maison de Vente Ader
3, rue Favart
75002 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 53407710
+33 (0)1 53407720
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert