Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 5

Les Fais maistre Alain Chartier notaire

Estimate
€80,000 - €120,000
ca. US$87,017 - US$130,526
Price realised:
€202,532
ca. US$220,297
Auction archive: Lot number 5

Les Fais maistre Alain Chartier notaire

Estimate
€80,000 - €120,000
ca. US$87,017 - US$130,526
Price realised:
€202,532
ca. US$220,297
Beschreibung:

Les Fais maistre Alain Chartier notaire et secretaire du Roy Charles VIe. [In fine:] imprime en la ville de Paris, par maistre Pierre Le Caron, le 5 jour de septembre 1489. 2 parties en un volume petit in-folio de (161) ff. y compris le titre: veau blond, dos à nerfs orné, pièces de titre de maroquin vert, triple filet doré encadrant les plats, coupes filetées or, bordures intérieures décorées, tranches dorées (reliure du XVIIIe siècle). ÉDITION ORIGINALE, ILLUSTRÉE DE BOIS GRAVÉS: UN INCUNABLE D'INTÉRÊT LITTÉRAIRE PARMI LES PLUS PRÉCIEUX. L'ouvrage est orné d'un grand "L" ornementé et gravé sur bois imprimé sur le titre, d'une généalogie des rois de France gravée et d'un beau bois gravé occupant deux tiers de la page: il figure le dialogue entre l'Entendement et la Mélancolie représentés par un homme et une femme, avec leurs noms allégoriques indiqués sur des phylactères. Cette figure est répétée à deux reprises. Selon la minutieuse description de Tchemerzine, il existe deux tirages des Fais publiés par Pierre Le Caron en 1489: cet exemplaire appartient au second tirage. Poète et diplomate originaire de Bayeux, considéré en son temps comme le "père de l'éloquence française", Alain Chartier mourut sans doute en 1430, âgé, dit-on, de 48 ans. Il fut secrétaire du dauphin puis du roi Charles VII à la cour de Bourges. "Il n'y a pas eu, au XVe siècle, de renommée littéraire plus grande que celle d'Alain Chartier. Nul poète français jusqu'à Ronsard n'a été plus admiré de ses contemporains. Si l'excès de cette gloire nous surprend, il faut avouer qu'Alain Chartier a laissé loin derrière lui tous ses prédécesseurs du XVIe siècle" (L. Foulet). Le recueil, en vers mêlés de prose, renferme le Livre de l'Espérance, le Curial, le Quadrilogue invectif, dialogue qui montre l'état de la France à la veille de l'épopée de Jeanne d'Arc et fait appel au sentiment national, le Libelle de paix (ou Lai de Paix selon la leçon des éditeurs modernes), le Debat de reveille matin, le Bréviaire des nobles, le Livre des quatre dames qui pleurent leurs amants tués à la bataille d'Azincourt, la Complainte très piteuse - une contemplation de la mort -, le Lai de plaisance, le Regret d'un amoureux sur la mort de sa Dame, un grand nombre de ballades, ainsi que la fameuse Belle dame sans merci dont le thème fut repris par d'autres poètes médiévaux et qui, par l'intercession de John Keats vint nourrir l'imaginaire du symbolisme. L'intérêt du recueil est rehaussé par la présence de poèmes de François Villon et de Michault le Caron dit Taillevent. Le poème de François Villon parut ici l'année même de la première édition du Grand Testament: il s'agit de la Ballade de bon conseil, imprimée au verso du feuillet L4. Longtemps attribuée à Chartier, cette pièce a été rendue à Villon par ses éditeurs modernes. Le poète a signé la ballade à l'envoi, en acrostiches. Villon avait été libéré de prison peu avant et, rentré à Paris, cherchait à se réinsérer dans la société. "C'est peut-être chemin faisant ou à son arrivée qu'il a conçu la ballade dite de bon conseil, ballade optimiste où, sans doute pour se faire mieux accepter par d'anciens protecteurs, il joue le rôle du criminel repenti et réintégré qui s'adresse à ses ex-compagnons, les exhortant à s'amender et à se réintégrer eux aussi" (Gert Pinkernell). Hommes failliz bertaudez de raison Desnaturez et hors de congnoissance Desmis du sens comblez de desraison F olz abusez plains de descongnoissance Qui procurez contre vostre naissance V ous submettans a detestable mort Par laschete las que ne vous remort Lorriblete qui a honte vous maine V oiez comment maint jeunes homs est mort Par offenser et prendre autruy domaine. Les feuillets L1r à L3r de la seconde partie contiennent l'édition originale des sept ballades du Regime de fortune de Michault le Caron dit Taillevent (vers 1390-entre 1448 et 1458). Poète, valet de chambre et "joueur de farces" à la cour de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, il composa son Regime de fortu

Auction archive: Lot number 5
Auction:
Datum:
11 Dec 2015
Auction house:
Pierre Bergé & Associés
92 avenue d'Iéna
75116 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 4949 9000
+33 (0)1 4949 9001
Beschreibung:

Les Fais maistre Alain Chartier notaire et secretaire du Roy Charles VIe. [In fine:] imprime en la ville de Paris, par maistre Pierre Le Caron, le 5 jour de septembre 1489. 2 parties en un volume petit in-folio de (161) ff. y compris le titre: veau blond, dos à nerfs orné, pièces de titre de maroquin vert, triple filet doré encadrant les plats, coupes filetées or, bordures intérieures décorées, tranches dorées (reliure du XVIIIe siècle). ÉDITION ORIGINALE, ILLUSTRÉE DE BOIS GRAVÉS: UN INCUNABLE D'INTÉRÊT LITTÉRAIRE PARMI LES PLUS PRÉCIEUX. L'ouvrage est orné d'un grand "L" ornementé et gravé sur bois imprimé sur le titre, d'une généalogie des rois de France gravée et d'un beau bois gravé occupant deux tiers de la page: il figure le dialogue entre l'Entendement et la Mélancolie représentés par un homme et une femme, avec leurs noms allégoriques indiqués sur des phylactères. Cette figure est répétée à deux reprises. Selon la minutieuse description de Tchemerzine, il existe deux tirages des Fais publiés par Pierre Le Caron en 1489: cet exemplaire appartient au second tirage. Poète et diplomate originaire de Bayeux, considéré en son temps comme le "père de l'éloquence française", Alain Chartier mourut sans doute en 1430, âgé, dit-on, de 48 ans. Il fut secrétaire du dauphin puis du roi Charles VII à la cour de Bourges. "Il n'y a pas eu, au XVe siècle, de renommée littéraire plus grande que celle d'Alain Chartier. Nul poète français jusqu'à Ronsard n'a été plus admiré de ses contemporains. Si l'excès de cette gloire nous surprend, il faut avouer qu'Alain Chartier a laissé loin derrière lui tous ses prédécesseurs du XVIe siècle" (L. Foulet). Le recueil, en vers mêlés de prose, renferme le Livre de l'Espérance, le Curial, le Quadrilogue invectif, dialogue qui montre l'état de la France à la veille de l'épopée de Jeanne d'Arc et fait appel au sentiment national, le Libelle de paix (ou Lai de Paix selon la leçon des éditeurs modernes), le Debat de reveille matin, le Bréviaire des nobles, le Livre des quatre dames qui pleurent leurs amants tués à la bataille d'Azincourt, la Complainte très piteuse - une contemplation de la mort -, le Lai de plaisance, le Regret d'un amoureux sur la mort de sa Dame, un grand nombre de ballades, ainsi que la fameuse Belle dame sans merci dont le thème fut repris par d'autres poètes médiévaux et qui, par l'intercession de John Keats vint nourrir l'imaginaire du symbolisme. L'intérêt du recueil est rehaussé par la présence de poèmes de François Villon et de Michault le Caron dit Taillevent. Le poème de François Villon parut ici l'année même de la première édition du Grand Testament: il s'agit de la Ballade de bon conseil, imprimée au verso du feuillet L4. Longtemps attribuée à Chartier, cette pièce a été rendue à Villon par ses éditeurs modernes. Le poète a signé la ballade à l'envoi, en acrostiches. Villon avait été libéré de prison peu avant et, rentré à Paris, cherchait à se réinsérer dans la société. "C'est peut-être chemin faisant ou à son arrivée qu'il a conçu la ballade dite de bon conseil, ballade optimiste où, sans doute pour se faire mieux accepter par d'anciens protecteurs, il joue le rôle du criminel repenti et réintégré qui s'adresse à ses ex-compagnons, les exhortant à s'amender et à se réintégrer eux aussi" (Gert Pinkernell). Hommes failliz bertaudez de raison Desnaturez et hors de congnoissance Desmis du sens comblez de desraison F olz abusez plains de descongnoissance Qui procurez contre vostre naissance V ous submettans a detestable mort Par laschete las que ne vous remort Lorriblete qui a honte vous maine V oiez comment maint jeunes homs est mort Par offenser et prendre autruy domaine. Les feuillets L1r à L3r de la seconde partie contiennent l'édition originale des sept ballades du Regime de fortune de Michault le Caron dit Taillevent (vers 1390-entre 1448 et 1458). Poète, valet de chambre et "joueur de farces" à la cour de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, il composa son Regime de fortu

Auction archive: Lot number 5
Auction:
Datum:
11 Dec 2015
Auction house:
Pierre Bergé & Associés
92 avenue d'Iéna
75116 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 4949 9000
+33 (0)1 4949 9001
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert