Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 457

Max ERNST (Brûhl 1891 - Paris 1976) a) Le

Estimate
€20,000 - €30,000
ca. US$25,299 - US$37,949
Price realised:
n. a.
Auction archive: Lot number 457

Max ERNST (Brûhl 1891 - Paris 1976) a) Le

Estimate
€20,000 - €30,000
ca. US$25,299 - US$37,949
Price realised:
n. a.
Beschreibung:

Max ERNST (Brûhl 1891 - Paris 1976) a) Le géneral connu, b) le même saisi par le désir de plaire Deux dessins au crayon et collages sur deux feuilles se faisant suite 29 x 14 cm (chaque) Annoté et titré en bas au centre a) Le général connu, b) le même saisi par le désir de plaire Signé et daté en bas à droite max Ernst 51 Provenance : Collection Théodore Fraenkel Les scandales associés au nom de Max Ernst dans l'immédiat après guerre sont devenus légendaires Ils étaient liés à des actes de défi radical n'excluant pas l'injure au public. Max Ernst ne se contente pas d'invectiver la société, mais exprime aussi sa haine en se livrant à l'autodénigrement. Ayant démoli en quelques mois les paramètres institutionnels de l'art traditionnel et de l'avant-garde, il bâtit l'univers du collage. Il choisit ses matériaux selon des principes bien repérables et certaines constantes gouvernent leur utilisation. D'emblé Max Ernst a su fixer les limites aux possibilités infinies offertes par le répertoire des matériaux et des formes. Quelques mois après son arrivée à Paris, Max Ernst peint, Au rendez vous des amis (Musée de Cologne ) l’un des rares tableaux totalement réalistes où l’on retrouve tous les amis et habitués qui se rencontraient à Saint Brice (René Crevel Georges Ribemont-Dessaignes Théodore Fraenkel Jean Paulhan, Benjamin Peret, Baargeld, Robert Desnos Philippe Soupault, Hans Arp Max Morise Louis Aragon, André Breton Paul et Gala Eluard , et lui-même, tous furent d’une manière ou d’une autre les promoteurs du mouvement DADA . Le groupe de Zürich avec Hugo Ball Tristan Tzara Hans Arp Marcel Janco , se composait d’hommes qui avaient pour la plupart la trentaine , Francis Picabia et Marcel Duchamp avaient déjà à leur actif une œuvre assez considérable . A Paris Paul Eluard André Breton Georges Ribemont-Dessaignes Louis Aragon, Benjamin Peret,Théodore Fraenkel obéissaient à d’autres préoccupations que celles d’amuser la galerie.Tous issus de pays, de culture et de milieux différents avaient en commun une profonde désillusion née de la guerre, et du refus véhément des malentendus qui avaient rendu celle-ci possible ; résolus à rompre avec l’esprit conservateur, sous quelque forme qu’il se présentât, ils en étaient venus à attacher plus d’importance aux comportements aux actes qu’aux œuvres et au style. Ils se situaient par delà le beau et le laid comme par de là le bon ou le mauvais goût Nos deux collages se situent dans ce double contexte d’amitié durable entre Théodore Fraenkel et Max Ernst et d’expression artistique et provocatrice. Si les collages et les frottages (ainsi que les peintures et sculptures fondées sur ces deux procédés) nous surprennent par leur efficacité, c'est parce que Max Ernst est parvenu à juguler la tendance à l'arbitraire et à l'informe où les techniques semi automatiques versent trop aisément. » (In Werner Spies, préface de la rétrospective Max Ernst Centre Georges Pompidou, Paris 1992 )

Auction archive: Lot number 457
Auction:
Datum:
19 Jun 2006
Auction house:
Millon - Maison de ventes aux enchères
rue Grange Batelière 19
75009 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 48009944
Beschreibung:

Max ERNST (Brûhl 1891 - Paris 1976) a) Le géneral connu, b) le même saisi par le désir de plaire Deux dessins au crayon et collages sur deux feuilles se faisant suite 29 x 14 cm (chaque) Annoté et titré en bas au centre a) Le général connu, b) le même saisi par le désir de plaire Signé et daté en bas à droite max Ernst 51 Provenance : Collection Théodore Fraenkel Les scandales associés au nom de Max Ernst dans l'immédiat après guerre sont devenus légendaires Ils étaient liés à des actes de défi radical n'excluant pas l'injure au public. Max Ernst ne se contente pas d'invectiver la société, mais exprime aussi sa haine en se livrant à l'autodénigrement. Ayant démoli en quelques mois les paramètres institutionnels de l'art traditionnel et de l'avant-garde, il bâtit l'univers du collage. Il choisit ses matériaux selon des principes bien repérables et certaines constantes gouvernent leur utilisation. D'emblé Max Ernst a su fixer les limites aux possibilités infinies offertes par le répertoire des matériaux et des formes. Quelques mois après son arrivée à Paris, Max Ernst peint, Au rendez vous des amis (Musée de Cologne ) l’un des rares tableaux totalement réalistes où l’on retrouve tous les amis et habitués qui se rencontraient à Saint Brice (René Crevel Georges Ribemont-Dessaignes Théodore Fraenkel Jean Paulhan, Benjamin Peret, Baargeld, Robert Desnos Philippe Soupault, Hans Arp Max Morise Louis Aragon, André Breton Paul et Gala Eluard , et lui-même, tous furent d’une manière ou d’une autre les promoteurs du mouvement DADA . Le groupe de Zürich avec Hugo Ball Tristan Tzara Hans Arp Marcel Janco , se composait d’hommes qui avaient pour la plupart la trentaine , Francis Picabia et Marcel Duchamp avaient déjà à leur actif une œuvre assez considérable . A Paris Paul Eluard André Breton Georges Ribemont-Dessaignes Louis Aragon, Benjamin Peret,Théodore Fraenkel obéissaient à d’autres préoccupations que celles d’amuser la galerie.Tous issus de pays, de culture et de milieux différents avaient en commun une profonde désillusion née de la guerre, et du refus véhément des malentendus qui avaient rendu celle-ci possible ; résolus à rompre avec l’esprit conservateur, sous quelque forme qu’il se présentât, ils en étaient venus à attacher plus d’importance aux comportements aux actes qu’aux œuvres et au style. Ils se situaient par delà le beau et le laid comme par de là le bon ou le mauvais goût Nos deux collages se situent dans ce double contexte d’amitié durable entre Théodore Fraenkel et Max Ernst et d’expression artistique et provocatrice. Si les collages et les frottages (ainsi que les peintures et sculptures fondées sur ces deux procédés) nous surprennent par leur efficacité, c'est parce que Max Ernst est parvenu à juguler la tendance à l'arbitraire et à l'informe où les techniques semi automatiques versent trop aisément. » (In Werner Spies, préface de la rétrospective Max Ernst Centre Georges Pompidou, Paris 1992 )

Auction archive: Lot number 457
Auction:
Datum:
19 Jun 2006
Auction house:
Millon - Maison de ventes aux enchères
rue Grange Batelière 19
75009 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 48009944
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert