Premium pages left without account:

Auction Pricedatabase

Auction: Vente Mobilier et objets d'art - 12 décembre 2012
was auctioned on: 12 December 2012
Upcoming auctions Auction Pricedatabase

PAIRE DE CANDELABRES D'EPOQUE LOUIS XVI

Archive
Estimate: €100,000 - €150,000
ca. US$131,193 - US$196,790
Price realised:  n. a.
Lot number 81, Views: 111

PAIRE DE CANDELABRES D'EPOQUE LOUIS XVI En bronze ciselé, patiné et doré, à trois bras de lumières, un putto tenant une corne d'abondance d'où s'échappe un bouquet de lys, de roses et d'œillets et trois bras à décor d'une tête de sphynx, reposant sur une base cylindrique à canaux ornée d'une frise de ruban tors et de raies de cœur, et un socle carré ciselé de brettés ; percés pour l'électricité, le pied d'un putto restauré Hauteur : 114 cm. (45 in.) A PAIR OF LOUIS XVI ORMOLU AND PATINATED BRONZE THREE LIGHT CANDELABRA Provenance : Aymard-Charles-François de Nicolaÿ (1737-1794), premier président du Grand Conseil, depuis 1776. Cette paire de candélabres figure dans l'inventaire du mobilier saisi chez le condamné Nicolaÿ, en date du 22 vendémiaire an III. Mise en dépôt à la Maison Infantado, elle fut inventoriée sous le numéro 1512, le 29 messidor an IV, puis restituée avec d'autres pièces de mobilier saisies aux héritiers Nicolaÿ en thermidor an IV. Provenance : Christie, Manson & Woods Ltd., Londres, 19 mai 1983, n°33 (A Distinguished Collection of French Furniture. The Property of a Lady) Vente à Paris, De Quay-Lombrail, hôtel George V, le 22 juin 1995 , lot 7B. Associés aux thèmes de la jeunesse et de l'amour, les figures de putti et de chérubins deviennent, avec la montée du goût grec, des représentations allégoriques très prisées pour la composition des bronzes d'ameublement, tels bras de lumière, pendules, chenets ou candélabres. Dans la mouvance des enfants de François Boucher (1703-1770), dont le succès fut davantage renforcé par la série de figurines en biscuit de Sèvres appelée les Enfants Boucher, exécutée à partir de 1749 et définitivement mise au point par Pierre Blondeau en 1752-1753 (Tamara Préaud, Antoine D'Albis, La porcelaine de Vincennes, Paris, 1991, p. 188), des putti et angelots en tout genre se transforment en sujets de prédilection pour les artistes et se retrouvent sur les projets d'ornements de Jean-Charles Delafosse (1734-1791) et surtout de Jean-Louis Prieur (v.1725-ap.1785). A l'instar d'autres bronziers, comme François Vion et Robert Osmond (1713-1789), qui produisent des caisses de pendules dont le cadran est flanqué de putti, Prieur exécuta à son tour ce type d'ouvrage de bronze, dont un exemplaire orné d'un amour qui indique l'heure est conservé au musée du Louvre (inv. OA 10924). L'inscription Prieure sculpteur à Paris figure également sur une autre pendule composant une garniture avec deux candélabres soutenus par des groupes de trois putti, autrefois dans la collection Oppenheimer (Christie's, Londres, 10 juin 1913, n°68). Ces candélabres sont identiques à deux autres, acquis par lord Hertford dès 1865, aujourd'hui à la Wallace Collection de Londres (inv. F 138-139, cf. Peter Hughes, The Wallace Collection Catalogue of Furniture, Londres, 1996, vol. III, p. 1219-1223). L'utilisation des bouquets de lis traités au naturel pour former les bras des candélabres soutenus par différents personnages anthropomorphes, doit être vraisemblablement mise en rapport avec la création du décor naturaliste renfermant ce même motif de la fleur de lis, sculpté en 1767-1768 par Honoré Guibert sur les médaillons des lambris du Salon de Compagnie, au Petit Trianon (voir illustration 1). En raison de la garniture Oppenheimer plusieurs modèles de candélabres à motif de deux ou trois enfants tenant un bouquet de lis, dont les calices dissimulent les bobèches, ont de coutume été attribués à Jean-Louis Prieur. Deux autres paires, seulement avec deux enfants ailés, sont conservées à la Résidence de Munich. (H. Ottomeyer, P. Pröschel, Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, vol. I, p. 174, fig 3.5.10 et p. 95, pl. XIX) et une autre paire, également à deux enfants mais démunis d'ailes et avec les trois branches d'un modèle différent, aujourd'hui au palais de Gatchina à Pavlovsk, avait été achetée à Paris pour l'empereur Paul Ier de Russie (Iouna Zek, " Bronzes d'ameublement et meubles français achetés par Paul Ier pour le chât

Informations about the auction
Auction house: Artcurial
Title: Vente Mobilier et objets d'art - 12 décembre 2012
Date of the auction: 12 Dec 2012
Address: Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected] · +33 (0)1 42992020