Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 103

Pendule d'apparat en bronze doré

Estimate
€80,000 - €100,000
ca. US$119,293 - US$149,116
Price realised:
€86,000
ca. US$128,240
Auction archive: Lot number 103

Pendule d'apparat en bronze doré

Estimate
€80,000 - €100,000
ca. US$119,293 - US$149,116
Price realised:
€86,000
ca. US$128,240
Beschreibung:

Pendule d'apparat en bronze doré représentant deux cariatides drapées soutenant un large mouvement circulaire au cadran émaillé rythmé d'un balancier en soleil, coiffé d'un drapé dévoilant un vase à piédouche aux attributs de feuilles et de vignes, surmonté par un dôme étoilé. Signé sur la base F. Barbedienne. Haut. : 163,5 cm - Larg. : 89 cm - Prof. : 26cm Ferdinand BARBEDIENNE était le principal fabriquant français de bronzes d'art pendant la seconde moitié du XIXème siècle. Il a créé des bronzes originaux pour l'ameublement, réalisé des fontes de sculptures anciennes et modernes, et dessinés dans ses ateliers. Apprenti papetier à Paris, à douze ans, Barbedienne y était un fabricant de papier peint prospère en 1834. En 1838, il débuta une nouvelle carrière, celle de fondeur, en association avec Achille Collas inventeur d'un procédé pour la réduction mathématique de la sculpture. Sous la raison sociale de Collas et Barbedienne, leur maison se spécialisa dans les reproductions d'après l'antique et mit au point de nouveaux procédés chimiques pour colorer et patiner les bronzes. À l'Exposition de Londres de 1851, la maison, enregistrée sous le nom de Barbedienne, fut récompensée par deux grandes médailles (Council Medals). À l'Exposition Universelle de 1855, la Maison Barbedienne remporta une grande médaille d'honneur et onze médailles de coopérateurs pour les travaux de ses ciseleurs et des monteurs ; ses envois comprenaient des réductions en bronze de sculptures de Michel-Ange et de Clésinger, ainsi que des meubles, vases, coupes, candélabres et autres objets décoratifs et des pièces dans le style néo-grec. Les succès de Barbedienne dans les Expositions Internationales lui ont valu de nombreuses commandes officielles : entre 1850 et 1854, la Maison a fourni du mobilier de style Renaissance pour l'Hôtel de Ville de Paris ; après 1855, Barbedienne a fourni des bronzes d'ameublement pour la Maison Pompéienne du Prince Napoléon et pour les résidences impériales, dont quatre girandoles de style Louis XVI en bronze doré, livrées à Compiègne en 1863. En 1862, à l'Exposition Universelle de Londres, il remporte des médailles dans trois catégories : meubles d'art, bronzes d'art et orfèvrerie. En 1867, membre du jury de l'Exposition. Il est nommé officier de la Légion d'Honneur, puis commandeur en 1878. À sa mort son neveu et associé, Gustave Leblan-Barbedienne lui succède... » Extrait de l'Art en France sous le second Empire, Paris, 1979, Edition de la Réunion des Musées Nationaux. GK

Auction archive: Lot number 103
Auction:
Datum:
16 Nov 2009
Auction house:
Delorme & Collin du Bocage
17 rue de Provence
75009 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 58183905
+33 (0)1 58183909
Beschreibung:

Pendule d'apparat en bronze doré représentant deux cariatides drapées soutenant un large mouvement circulaire au cadran émaillé rythmé d'un balancier en soleil, coiffé d'un drapé dévoilant un vase à piédouche aux attributs de feuilles et de vignes, surmonté par un dôme étoilé. Signé sur la base F. Barbedienne. Haut. : 163,5 cm - Larg. : 89 cm - Prof. : 26cm Ferdinand BARBEDIENNE était le principal fabriquant français de bronzes d'art pendant la seconde moitié du XIXème siècle. Il a créé des bronzes originaux pour l'ameublement, réalisé des fontes de sculptures anciennes et modernes, et dessinés dans ses ateliers. Apprenti papetier à Paris, à douze ans, Barbedienne y était un fabricant de papier peint prospère en 1834. En 1838, il débuta une nouvelle carrière, celle de fondeur, en association avec Achille Collas inventeur d'un procédé pour la réduction mathématique de la sculpture. Sous la raison sociale de Collas et Barbedienne, leur maison se spécialisa dans les reproductions d'après l'antique et mit au point de nouveaux procédés chimiques pour colorer et patiner les bronzes. À l'Exposition de Londres de 1851, la maison, enregistrée sous le nom de Barbedienne, fut récompensée par deux grandes médailles (Council Medals). À l'Exposition Universelle de 1855, la Maison Barbedienne remporta une grande médaille d'honneur et onze médailles de coopérateurs pour les travaux de ses ciseleurs et des monteurs ; ses envois comprenaient des réductions en bronze de sculptures de Michel-Ange et de Clésinger, ainsi que des meubles, vases, coupes, candélabres et autres objets décoratifs et des pièces dans le style néo-grec. Les succès de Barbedienne dans les Expositions Internationales lui ont valu de nombreuses commandes officielles : entre 1850 et 1854, la Maison a fourni du mobilier de style Renaissance pour l'Hôtel de Ville de Paris ; après 1855, Barbedienne a fourni des bronzes d'ameublement pour la Maison Pompéienne du Prince Napoléon et pour les résidences impériales, dont quatre girandoles de style Louis XVI en bronze doré, livrées à Compiègne en 1863. En 1862, à l'Exposition Universelle de Londres, il remporte des médailles dans trois catégories : meubles d'art, bronzes d'art et orfèvrerie. En 1867, membre du jury de l'Exposition. Il est nommé officier de la Légion d'Honneur, puis commandeur en 1878. À sa mort son neveu et associé, Gustave Leblan-Barbedienne lui succède... » Extrait de l'Art en France sous le second Empire, Paris, 1979, Edition de la Réunion des Musées Nationaux. GK

Auction archive: Lot number 103
Auction:
Datum:
16 Nov 2009
Auction house:
Delorme & Collin du Bocage
17 rue de Provence
75009 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 58183905
+33 (0)1 58183909
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert