Premium pages left without account:

Auction archive: Lot number 114

PENDULE EN BRONZE DORÉ À SPHÈRE MOUVANTE, ET À SONNERIE DES HEURES ET DEMI, ENTRE 1766 ET 1769 Le mouvement de la pendule signé 'Monjoye fils, h[orlo]ger du Roy à Paris', les bronzes de l'atelier des Osmond, le socle signé 'Osmond' avec la lettre 'N'...

Estimate
€40,000 - €60,000
ca. US$48,525 - US$72,788
Price realised:
€58,500
ca. US$70,968
Auction archive: Lot number 114

PENDULE EN BRONZE DORÉ À SPHÈRE MOUVANTE, ET À SONNERIE DES HEURES ET DEMI, ENTRE 1766 ET 1769 Le mouvement de la pendule signé 'Monjoye fils, h[orlo]ger du Roy à Paris', les bronzes de l'atelier des Osmond, le socle signé 'Osmond' avec la lettre 'N'...

Estimate
€40,000 - €60,000
ca. US$48,525 - US$72,788
Price realised:
€58,500
ca. US$70,968
Beschreibung:

PENDULE EN BRONZE DORÉ À SPHÈRE MOUVANTE, ET À SONNERIE DES HEURES ET DEMI, ENTRE 1766 ET 1769 Le mouvement de la pendule signé 'Monjoye fils, h[orlo]ger du Roy à Paris', les bronzes de l'atelier des Osmond, le socle signé 'Osmond' avec la lettre 'N' frappée à l'envers Cadran en émail blanc, à chiffres romains (heures) et arabes (minutes), guichet semi-circulaire pour l'âge et phase de la lune avec une pièce mobile portant une carte de la lune d'après celle de Jérôme de la Lande dans son Astronomie (1764), représentant les phases, et munie d'une pointe indiquant l'âge contre une échelle graduée de 1 à 29 1/2 jours sur le pourtour ; l'ensemble tournant sur un fond émaillé bleu foncé parsemé d'étoiles en or, les aiguilles en bronze doré, ajourées et ciselées, la mention 'à Paris' à 6 heures, sans doute les restes de la signature de Montjoye, effacée à l'époque révolutionnaire ou au moment de la restauration du cadran, sous le Consulat ; mouvement rond à deux corps de rouage, piliers tournés, barillets dentés, échappement à ancre, balancier simple à suspension de fil de soie, roue de compte à l'extérieur, sonnerie sur timbre par un seul marteau, engrenage différentiel pour la partie astronomique logé dans la base et actionné par un axe vertical central reliant le mouvement et la partie planétaire ; piètement composé d'un double socle à coins en cylindres et frises géométriques en relief, la partie haute décorée d'une rosace en applique au-dessus de deux livres, une équerre et une règle, deux amours assis aux coins avants de la terrasse, de chaque côté d'une colonne centrale cannelée portant le cadran et mouvement de l'horloge et ornée de guirlandes, les coins arrières ornés d'urnes surmontées de pommes de pin, la colonne tronquée porte la sphère mouvante composée de six cercles mobiles ornés de boules figurant les planètes Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter et Saturne (nommées), l'ensemble placé à l'intérieur de cercles représentant les colures pour les solstices et les équinoxes, une large bande en bronze argenté, attachée à la verticale aux colures, gravée d'un calendrier zodiacal (0° Ariès = 21 mars) pour chaque jour de l'année, avec les noms des signes du zodiaque, chaque signe gradué à 1° et numéroté tous les dix ; le cadran restauré sous le Consulat H. : 47 cm (18 1/2 in.) L. : 27 cm (10 1/2 in.) P. : 20 cm (7 3/4 in.) Robert Osmond (1711-1789) est reçu maître en 1746, ayant été apprenti de Louis Regnard. Adrien Nicolas Montjoye (1738 - après 1769) est reçu maître le 31 janvier 1766 comme fils de maître. Exposition : 'Sphères : l'art des mécaniques célestes', Galerie Kugel, Paris 2002. Bibliographie : Jean-Dominique Augarde, "Les Ouvriers du temps, la pendule à Paris de Louis XIV à Napoléon Ier", Genève 1996, 25. Alexis Kugel, Koenraad van Cleempoel & Jean-Claude Sabrier, "Sphères : l'art des mécaniques célestes", Paris 2002, 192-95. Pierre Verlet, "Les Bronzes dorés français du XVIIIe siècle", 3e édition Paris 2003, 162 et planches 148 et 284 (signature d'Osmond). A gilt-brass and ormolu hour and half-hour striking clock, with moved armillary planetarium, between 1766 and 1769, the movement signed 'Montjoye fils, h[orlo]ger du Roy à Paris', the bronzes from the Osmond workshop, the base signed 'Osmond' with a reverse stamped capital 'N' Ce modèle apparaît, sous le numéro 81, dans le "Livre de dessins" attribué aux Osmond (Bibliothèque Doucet, Paris), 'Pièce a colonne Emaille verd Vaze avec deux genies Soc à carillon'. Le socle présente l'un des amours en train d'expliquer, rouleau à la main, les phénomènes de la lune, qu'il montre de sa main droite, à son compagnon, qui l'écoute avec un air fatigué, même ennuyé, sa tête soutenue par sa main gauche en résignation et les jambes croisées, pendant qu'il laisse pendre une paire de compas de sa main droite. Robert Osmond s'installe rue des Cannettes, paroisse de St Sulpice où il fait venir, en 1753, son neveu Jean Baptiste Osmond, qui obtient sa maîtrise en 1764 à l'âge de v

Auction archive: Lot number 114
Auction:
Datum:
27 Apr 2018
Auction house:
Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 42992020
Beschreibung:

PENDULE EN BRONZE DORÉ À SPHÈRE MOUVANTE, ET À SONNERIE DES HEURES ET DEMI, ENTRE 1766 ET 1769 Le mouvement de la pendule signé 'Monjoye fils, h[orlo]ger du Roy à Paris', les bronzes de l'atelier des Osmond, le socle signé 'Osmond' avec la lettre 'N' frappée à l'envers Cadran en émail blanc, à chiffres romains (heures) et arabes (minutes), guichet semi-circulaire pour l'âge et phase de la lune avec une pièce mobile portant une carte de la lune d'après celle de Jérôme de la Lande dans son Astronomie (1764), représentant les phases, et munie d'une pointe indiquant l'âge contre une échelle graduée de 1 à 29 1/2 jours sur le pourtour ; l'ensemble tournant sur un fond émaillé bleu foncé parsemé d'étoiles en or, les aiguilles en bronze doré, ajourées et ciselées, la mention 'à Paris' à 6 heures, sans doute les restes de la signature de Montjoye, effacée à l'époque révolutionnaire ou au moment de la restauration du cadran, sous le Consulat ; mouvement rond à deux corps de rouage, piliers tournés, barillets dentés, échappement à ancre, balancier simple à suspension de fil de soie, roue de compte à l'extérieur, sonnerie sur timbre par un seul marteau, engrenage différentiel pour la partie astronomique logé dans la base et actionné par un axe vertical central reliant le mouvement et la partie planétaire ; piètement composé d'un double socle à coins en cylindres et frises géométriques en relief, la partie haute décorée d'une rosace en applique au-dessus de deux livres, une équerre et une règle, deux amours assis aux coins avants de la terrasse, de chaque côté d'une colonne centrale cannelée portant le cadran et mouvement de l'horloge et ornée de guirlandes, les coins arrières ornés d'urnes surmontées de pommes de pin, la colonne tronquée porte la sphère mouvante composée de six cercles mobiles ornés de boules figurant les planètes Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter et Saturne (nommées), l'ensemble placé à l'intérieur de cercles représentant les colures pour les solstices et les équinoxes, une large bande en bronze argenté, attachée à la verticale aux colures, gravée d'un calendrier zodiacal (0° Ariès = 21 mars) pour chaque jour de l'année, avec les noms des signes du zodiaque, chaque signe gradué à 1° et numéroté tous les dix ; le cadran restauré sous le Consulat H. : 47 cm (18 1/2 in.) L. : 27 cm (10 1/2 in.) P. : 20 cm (7 3/4 in.) Robert Osmond (1711-1789) est reçu maître en 1746, ayant été apprenti de Louis Regnard. Adrien Nicolas Montjoye (1738 - après 1769) est reçu maître le 31 janvier 1766 comme fils de maître. Exposition : 'Sphères : l'art des mécaniques célestes', Galerie Kugel, Paris 2002. Bibliographie : Jean-Dominique Augarde, "Les Ouvriers du temps, la pendule à Paris de Louis XIV à Napoléon Ier", Genève 1996, 25. Alexis Kugel, Koenraad van Cleempoel & Jean-Claude Sabrier, "Sphères : l'art des mécaniques célestes", Paris 2002, 192-95. Pierre Verlet, "Les Bronzes dorés français du XVIIIe siècle", 3e édition Paris 2003, 162 et planches 148 et 284 (signature d'Osmond). A gilt-brass and ormolu hour and half-hour striking clock, with moved armillary planetarium, between 1766 and 1769, the movement signed 'Montjoye fils, h[orlo]ger du Roy à Paris', the bronzes from the Osmond workshop, the base signed 'Osmond' with a reverse stamped capital 'N' Ce modèle apparaît, sous le numéro 81, dans le "Livre de dessins" attribué aux Osmond (Bibliothèque Doucet, Paris), 'Pièce a colonne Emaille verd Vaze avec deux genies Soc à carillon'. Le socle présente l'un des amours en train d'expliquer, rouleau à la main, les phénomènes de la lune, qu'il montre de sa main droite, à son compagnon, qui l'écoute avec un air fatigué, même ennuyé, sa tête soutenue par sa main gauche en résignation et les jambes croisées, pendant qu'il laisse pendre une paire de compas de sa main droite. Robert Osmond s'installe rue des Cannettes, paroisse de St Sulpice où il fait venir, en 1753, son neveu Jean Baptiste Osmond, qui obtient sa maîtrise en 1764 à l'âge de v

Auction archive: Lot number 114
Auction:
Datum:
27 Apr 2018
Auction house:
Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected]
+33 (0)1 42992020
Try LotSearch

Try LotSearch and its premium features for 7 days - without any costs!

  • Search lots and bid
  • Price database and artist analysis
  • Alerts for your searches
Create an alert now!

Be notified automatically about new items in upcoming auctions.

Create an alert