Premium pages left without account:

Auction Pricedatabase

Auction: JEAN ETIENNE MARIE PORTALIS
was auctioned on: 24 November 2012
Upcoming auctions Auction Pricedatabase

PORTALIS Jean-Etienne-Marie (1746-1807) [ VOLTAIRE (1694-1778) ] Consultations Tome VI

Archive
Estimate: €120,000 - €150,000
ca. US$153,932 - US$192,415
Price realised:  €70,000
ca. US$89,794
Lot number 5, Views: 17

Consulter l'E-book HD de ce lot Matériaux sur le tolérantisme, Matériaux sur le mariage naturel, Matériaux sur le mariage civil et ecclésiastique, Consultation sur la validité des Mariages Protestants de France. 1770. RARE RECUEIL DE PLUSIEURS MANUSCRITS DE LA CONSULTATION SUR LA VALIDITE DES MARIAGES PROTESTANTS DE FRANCE RENFERMANT UN MANUSCRIT ANNOTE PAR VOLTAIRE ET LE MANUSCRIT FINAL AVANT PUBLICATION Un volume in-folio, environ 655 pages écrites à l’encre brune et à l’encre noire sur papier vergé (903 pages foliotées de matériaux et consultations, environ 248 pages non écrites), veau blond jaspé, dos à nerfs, pièces de titre et tomaison, reliure de l’époque (usagée). 235 pages écrites de la main de Jean-Etienne-Marie Portalis, le reste écrit par un secrétaire. Nombreuses ratures, corrections, passages biffés, plusieurs notes autographes de bas de page de la main de Portalis. Ce recueil de consultations renferme un premier manuscrit de : Consultation sur la validité des Mariages Protestants de France, (114 pages foliotées 557 à 671), annoté en marge du texte par VOLTAIRE et enrichi d’une lettre autographe de VOLTAIRE à PORTALIS et un second manuscrit (125 pages) très proche de la publication. 1 1 « A ces plaidoiries judiciaires, Portalis joignait une grande activité de consultation dont témoigne la quarantaine de volumes manuscrits laissés à ses descendants. La plus fameuse de ces consultations sera celle demandée par le duc de Choiseul, ministre de Louis XV, à ce jeune avocat de vingt quatre ans - c’est dire sa réputation - sur La Validité des Mariages Protestants en France rédigée en octobre 1770, en collaboration avec son confrère et ami André Pazery (1721-1807). Plaidoyer pour la liberté de la conscience religieuse et la reconnaissance de la valeur intrinsèque du mariage de droit naturel indépendamment de sa sacramentalité, cette étude fut diffusée non seulement dans toute la France mais aussi en Allemagne, Hollande et en Suisse. Voltaire y vit un « véritable traité de philosophie, de législation et de morale politique » de fait, cette consultation préfigura l’édit de tolérance de1787 qui, sous la plume de Malesherbes, y fera référence dans son préambule. Elle annonça aussi l’esprit de la politique religieuse et législative que son auteur eut à mettre en oeuvre trente ans plus tard. Il semblerait que Portalis ait été en réalité, le seul auteur de cette étude pourtant signée des deux noms. C’est du moins ainsi qu’on pourrait interpréter la relation de son fils : Pazery « a signé la consultation de mon père en faveur de la validité du mariage des protestants, il avait une entière confiance en lui… Mr Pazery, ami de mon père, celui qui avait signé la consultation célèbre sur la validité des mariages des protestants en France, ouvrage de ce dernier […] » Joël Benoit d’Onorio. Portalis l’Esprit des siècles , pp.101, 97. Dalloz 2005. - De la page 1à 269 le texte de ces consultations de l’avocat PORTALIS est consacré principalement au mariage et plus particulièrement aux problèmes posés par les mariages protestants. Une première partie rassemble divers matériaux sur le tolérantisme et aborde les rapports des princes avec la religion : « Les princes se verront souvent sujets aux plus grands malheurs, tant qu’ils ne connaitront pas jusqu’ou s’étendent leurs droits et leurs devoirs en fait de religion […] ». Portalis s’indigne du sort fait aux protestants de France après la révocation de l’édit de Nantes en 1685 à qui « il resterait […] l’alternative de sortir du royaume avec leurs biens, ou d’y rester soumis au culte dominant. Mais les contraindre de rester sans les vouloir tolérer, vouloir à la fois qu’ils soient et qu’ils ne soient pas, les priver même du droit de la nature, annuler leurs mariages. Déclarer leurs enfans batards… En ne disant que ce qui est, j’en dirais trop, il faut me taire […] », il rappelle un arrêté du parlement de Toulouse concernant l’affaire de l’infortuné Calas dans lequel on « reproche aux protesta

Informations about the auction
Auction house: LECLERE - Auction Houses
Title: JEAN ETIENNE MARIE PORTALIS
Date of the auction: 24 Nov 2012
Address: LECLERE - Auction Houses
rue Vincent Courdouan 5
13006 Marseille
France
[email protected] · +33 (0)4 9150 000 · +33 (0)4 91673659