Premium pages left without account:

Auction Pricedatabase

Auction: Tableaux, mobilier et objets d'art
was auctioned on: 21 October 2013
Upcoming auctions Auction Pricedatabase

RARE PETITE TABLE DE SALON à toutes faces

Archive
Estimate: €12,000 - €18,000
ca. US$16,361 - US$24,542
Price realised:  €36,000
ca. US$49,085
Lot number 194, Views: 94

RARE PETITE TABLE DE SALON à toutes faces, en placage de buis marqueté de quartefeuilles, sur toutes ses faces, sur des contre-fonds de citronnier ou sycomore teinté vert. Elle présente un tiroir en ceinture formant écritoire. Ce dernier amovible, marqueté sur toutes ses faces, présente une tablette regarnie d'un cuir vert et trois casiers en laiton doré. Ornements de bronze ciselé et doré à lingotière, chutes à guirlandes de fleurs, agrafes, petits sabots feuillagés et galerie de bronze repercé. Estampilles de CRAMER et PIONEZ et poinçon de Jurande. Epoque Louis XVI H. 69 cm - L. 41 cm - P. 28,8 cm Cette table élégante porte la double estampille de Mathieu-Guillaume Cramer (reçu maître en 1771) et de Pierre Pioniez (reçu maître en 1765), deux des plus habiles ébénistes-marqueteurs parisiens de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Habituellement sur les meubles portant deux estampilles différentes il est relativement facile de distinguer l'artisan en meubles qui sous-traita la pièce à l'un de ses confrères car il cumulait également une activité de marchand. Dans le cas de la table que nous proposons, l'attribution est plus complexe, dans le sens où les deux artisans ne semblaient pas avoir une réelle activité commerciale. Il est vrai que Cramer a eu des relations privilégiées avec certains autres ébénistes, mais la plupart des meubles qui portent sa signature paraissent également être caractéristiques de son style, particulièrement en ce qui concerne la marqueterie. Il nous semble alors que l'hypothèse la plus vraisemblable soit la suivante: le bâti de la table que nous proposons fut réalisé par Pioniez, puis vendu et livré à Cramer, enfin, ce dernier l'agrémenta de cette superbe marqueterie à motifs quadrilobés centrés de quartefeuilles. Cela semble corroborer par l'existence d'autres meubles de Cramer connus et décorés avec cette même marqueterie quadrilobée, mentionnons particulièrement une commode qui appartient aux collections du musée Nissim de Camondo à Paris (reproduite dans N. Gasc et G. Mabille, Le musée Nissim de Camondo, Paris, 1991, p.23); ainsi qu'une seconde commode, d'une paire, qui est illustrée dans P. Kjellberg, Le mobilier français du XVIIIe siècle, Paris, 2002, p.216. Mathieu-Guillaume Cramer (mort en 1804) figure parmi les plus importants ébénistes parisiens du dernier tiers du XVIIIe siècle. D'origine germanique, il vient s'installer à Paris et se marie en 1771 avec la fille d'Isaac-Edmond Collet, autre artisan en meubles parisien. Quelques mois après cette union, il fait enregistrer ses lettres de maîtrise et installe son atelier rue du Faubourg Saint-Antoine, dans le quartier privilégié par les artisans en meubles et en sièges de l'époque. En 1783, l'inventaire après décès de sa femme témoigne d'une activité florissante; plus de deux cent meubles sont prisés et pas moins de cinq établis sont mentionnés. Parmi sa clientèle figuraient notamment le duc de Montmorency, le prince de Broglie et la duchesse du Châtelet. Ruiné par les troubles révolutionnaires, Cramer cesse son activité en 1790 et meurt démuni plus d'une décennie plus tard. De nos jours, certains de ses meubles figurent aux musées du Louvre et Nissim de Camondo à Paris et au musée Calouste Gulbenkian à Lisbonne. Provenance: Collection Mrs. Alan L. Corey Bibliographie: A. Pradère, French Furniture Makers, The Art of the Ebeniste from Louis XIV to the Revolution, Tours, 1989, p.327, fig.377 (illustrée)

Informations about the auction
Auction house: Binoche et Giquell
Title: Tableaux, mobilier et objets d'art
Date of the auction: 21 Oct 2013
Address: Binoche et Giquell
5 rue La Boétie
75008 Paris
France
[email protected] · +33 (0)1 47427801 · +33 (0)1 47428755