Premium pages left without account:

Auction Pricedatabase

Auction: Vente Art Tribal - 22 juin 2015
was auctioned on: 22 June 2015
Upcoming auctions Auction Pricedatabase

SUPERBE HARPE ZANDE-NZAKARA, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Archive
Estimate: €30,000 - €50,000
ca. US$33,639 - US$56,066
Price realised:  n. a.
Lot number 39, Views: 38

SUPERBE HARPE ZANDE-NZAKARA, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO La caisse de raisonnance de forme biseautée et soigneusement recouverte de peau d'antilope avec une fine couture se prolongeant sur tout l'arrière, le manche d'où émerge au sommet un très joli visage féminin au modelé caractéristique du style, délicat et décoré d'une coiffure typique en pointe. On notera sur la harpe présentée ici de belles traces d'usage et d'usure sur le manche sculpté, indiquant probablement qu'elle fut réalisée pour un dignitaire et qu'elle fut utilisée longtemps avant son arrivée en Europe. Largeur : 87 Profondeur : 19 cm Provenance : Ancienne Collection Paul Eluard, Saint-Tropez, antérieure à 1960 Collection de Monsieur X Commentaire : ZANDE-NZAKARA HARP, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO; lenght: 34,25 in Cette superbe harpe cintrée anthropomorphe fait partie d'un type d'instrument qui fut en usage chez les Zandé depuis plus longtemps que chez les Mangbetu, il était cintré et décoré d'une tête sculptée avec les trous pour les chevilles placés à gauche comme sur le modéle proposé ici alors que chez les Mangbetu, les chevilles étaient placées à droite. Chez les Zandé, la harpe n'était pas un instrument éphémère, elle était soigneusement conservée et transmise de générations en générations. Fragiles, les clefs, les cordes, et la caisse étaient régulièrement changées ou restaurées. Généralement jouées par les hommes, rarement par les femmes, elles accompagnaient en appuyant de leur délicate mélodie répétitive, une sentence, un proverbe, ou une parole dite. La harpe en Afrique, c'est d'abord la parole, celle des ancêtres comme celle du chant, tantôt intimiste, tantôt épique qui raconte et transmet la mémoire des peuples. Les célèbres harpes arquées d'Afrique centrale apparaissent sur une vaste zone qui, d'est en ouest, s'étend depuis les grands lacs jusqu'au Gabon en suivant les voies fluviales, axes de communication privilégiés empruntés lors des migrations du passé. L'existence de la harpe est attestée sur le continent africain depuis des millénaires, par sa présence dès l'ancien Empire en Egypte sur de nombreux reliefs, de même que sur certaines peintures rupestres dans le massif saharien de l'Ennedi. En Afrique centrale les repères historiques sont rares et ne concernent que les deux extrémités de l'aire de répartition des harpes: les sources orales du royaume du Buganda (ouganda) perpétuent la mémoire d'un harpiste qui aurait vécu au début du XVIème siècle, et le dessin d'une harpe gabonaise figure dans le célèbre "syntagma Musicum" de Michael Praetorius publié en 1619 (cf. Bruguière et Speranza, "La parole du fleuve", Paris, Cité de la musique, 1999:14). Les recherches de l'imminent musicologue et spécialiste des harpes Zandé-Nsakara, Eric de Dampierre, ont permis de recenser 222 harpes subsistant dans les musées et collections privées dont plus de la moitié soit 128 instruments sont dans les collections du Musée Royal de l'Afrique Centrale, Tervuren) (Cf.Eric de Dampierre, "harpes zandé", Paris, Klincksieck, 1991:68). La harpe présentée ici faisait partie des objets et meubles de l'appartement d'Eluard à Saint-Tropez sur le vieux port au-dessus du Gorille. Cet appartement a été acheté dans l'état par le père du propriétaire actuel aux héritiers d'Eluard en 1953/54. Paul Eluard, poète surréaliste et admirateur de l'art "nègre" fit partie avec André Breton, Louis Aragon, Max Ernst, Joan Miro, Man Ray, Yves Tanguy, Roland Tual, d'un groupes d'intenses collectionneurs d'objets venus d'Afrique, d'Océanie, d'Asie et d'Amérique (Cf."Paul Eluard.Poésie, amour et liberté", Palais Lumière, Evian, 2006). Même si ces poètes et artistes ont abandonnés les arts d'Afrique au profit de l'océanie et de l'Amérique, Eluard a maintenu son goût pour les objets africains. Paul Eluard est un collectionneur actif qui fréquente les salles de ventes, il acquit des objets africains à la vente Tual en février 1930, et les marchands comme Paul Guillaume, Ernest Ascher

Informations about the auction
Auction house: Artcurial
Title: Vente Art Tribal - 22 juin 2015
Date of the auction: 22 Jun 2015
Address: Artcurial
7, rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
France
[email protected] · +33 (0)1 42992020