Premium pages left without account:

STATUE KUYU KUYU STATUE RÉPUBLIQUE DU CONGO

Archive
Estimate: €60,000 - €80,000
ca. US$63,257 - US$84,343
Price realised:  €130,000
ca. US$137,057
Lot number 45, Views: 252

STATUE KUYU KUYU STATUE RÉPUBLIQUE DU CONGO Bois Hauteur: 65 cm. $ 68,000-91,000 PROVENANCE Collectée par Aristide Courtois, avant 1938 Collection Madeleine Meunier, Paris, France, avant 1964 PUBLICATION Bénézech A.M., So-called Kuyu Carvings, African Arts, Vol. XXII, no1, 1988, p. 55, fig.4 Bénézech A.M., L'art des Kouyou-Mbochi de la République Populaire du Congo. Tradition Artistique et histoire, Thèse d'anthropologie de l'art, Université Paris 1 Sorbonne, 1989, tome 4, p. 569, n° 4. Répertorié par Anne-Marie-Bénézech comme de style I et provenant de la Likouala-Mossaka au Nord-Congo. Les caractéristiques: tête allongée, bouche fermée, coiffe en pointe de diamante, scarifications et points sur les tempes, boutons chéloïdes dans la nuque, bras non scarifiés, collier façon perles, jupette plissée, épaules et colonne vertébrale surlignées de blanc, et cinq anneaux de cheville. Une grande partie de sa polychromie d'origine est intacte: le corps est ocre, le bas du visage, les scarifications du front, le nombril, les anneaux de cheville, le cerne des épaules et de la colonne vertébrale sont blancs, la bouche rouge ainsi qu'une partie des scarifications frontales; les creux entre les scarifications, la coiffe et les plis de la jupette sont bruns. La fonction des statues dans les rituels anciens semble mal définie, sans doute était-elle liée au culte des ancêtres. Selon un commentaire de Bénézech (p. 562) la position des bras implique un sens de communication avec les esprits s'ils sont repliés vers le haut; en revanche, les statues aux bras étendus le long du corps sont accessibles et disponibles aux autres. L'art Kuyu Par Anne-Marie-Bénézech, Anthropologue On sait qu'Aristide Courtois, Administrateur des Colonies au Moyen Congo, rapportait lors de ses congés pas moins de 800 kilos de marchandises1.Très tôt il fut en contact avec Paul Guillaume à qui il vendit des objets. Après la mort de Guillaume en 1934, Charles Ratton devint son acheteur principal. A son retour définitif en France, le 1er novembre 1938, il vendit presque aussitôt une grande partie de ses objets kuyu aux deux marchands visionnaires de l'époque, Charles Ratton d'abord et Pierre Vérité ensuite vers 1944. On sait aussi, grâce à ses états de service, les périodes où Courtois fit de longs séjours dans la région où vivent les Kuyu2 et ainsi, que sa collecte a eu lieu entre 1913 et 1934, avant que les missionnaires ne se soient installés dans le Nord Congo3. Bien qu'il n'ait laissé aucune note sur le contexte de leur emploi, les objets prenaient sens dans un même système de règles qui dictent l'organisation sociale, les conduites morales, les rituels mais aussi la vie quotidienne. Ils recèlent donc les archives de cette population d'avant la colonisation. Les quatre objets présentés ici, deux statuettes et deux têtes ont été ramenées par Courtois comme l'ont constaté non seulement Charles Ratton mais aussi Madeleine Meunier. Les quatre pièces en question sont encore coloriées de rouge, de noir et de blanc, même si le rouge a un peu passé. Et deux d'entre elles viennent probablement de sculpteurs ayant appartenu à la même «école» car le travail est très semblable. Le quatrième objet ou seconde statuette vient peut-être d'une autre source de Charles Ratton que l'administrateur Courtois, car elle n'a pas l'air de correspondre à la sensibilité de ce dernier quand on la compare à l'ensemble très homogène des pièces qu'il a rapportées, beaucoup plus scarifiées et coloriées si l'on en juge par les trésors de la vente Vérité (Drouot, 17 et 18 juin 2006) et les objets kuyu du musée Dapper (Exposition Formes et couleurs, 1er avril-15 septembre 1993). Cette dernière statue est toutefois d'une grande qualité et certainement très ancienne. Elle s'apparente à celle rapportée par le Gouverneur Georges Thomann dans les années 1910-1914, (Drouot Montaigne, 16 octobre 1989), toutes deux très scarifiées. Les objets ci-contre, têtes et statuettes, appartiennent au style I (on a pu en ré

Informations about the auction
Auction house: Millon - Maison de ventes aux enchères
Title: ARISTIDE COURTOIS & CHARLES RATTON Au coeur de la succession Madeleine Meunier
Date of the auction: 15 Dec 2016
Address: Millon - Maison de ventes aux enchères
rue Grange Batelière 19
75009 Paris
France
[email protected] · +33 (0)1 48009944