Premium pages left without account:

FOUCROY] Attribué à ODEVAERE (Joseph-Denis)

Archive
Estimate: €1,200 - €1,500
ca. US$1,288 - US$1,610
Price realised:  €190
ca. US$203
Lot number 43, Views: 81

Portrait d'Antoine-François Fourcroy. Huile sur toile. Beau portrait du chimiste Antoine-François Fourcroy attribué au peintre flamand Joseph-Denis Odevaere (1778-1830). Le grand homme de science est représenté à mi-corps tourné à gauche, son visage de trois quarts vers le spectateur, son regard est profond traduisant le caractère déterminé et bien trempé du personnage. Il tient de sa main droite un livre portant sur le dos l'inscription: " Chimie de Fourcroy ". Ce titre pourrait faire allusion à son Système des connaissances chimiques et de leurs applications aux phénomènes de la nature et de l'art (1801), un titre connu des artistes. Habillé d'une veste noire et d'une chemise blanche à col noué avec lavallière, sa main gauche se glisse entre sa poitrine et sa veste. La lumière, savamment travaillée, éclaire le visage, la chemise et la main du personnage dans un délicat clair-obscur, donnant à la toile une profondeur héritée de Ter Brugghen, de Van Honthorst, de Van Baburen, ou de Gerard Seghers, les meilleurs représentants du caravagisme d'Utrecht et flamand respectivement dont l'influence marque profondément les Écoles du nord. Peintre d'histoire et portraitiste, Joseph-Denis Odevaere (Bruges, 1778-Bruxelles, 1830), est une intéressante figure du mouvement néoclassique flamand. Elève de Suvée et de David à Paris, il remporte le prix de Rome en 1804 avec La Mort de Phocion. Une autre de ses toiles les plus connues est Lord Byron sur son lit de mort, exécutée vers 1826. Chimiste, médecin et membre de la Convention nationale, Antoine-François Fourcroy (1755-1809) fut élève de Vicq d'Azir et de Bucquet. Il succède, grâce à l'appui de Buffon, à Pierre Joseph Macquer en qualité de lecteur de chimie au Jardin du roi. Conjointement avec Berthollet, Fourcroy adopte les théories de Lavoisier et se distingue en vertu de la qualité exemplaire de son enseignement. Adoptant les idées nouvelles et celles des mouvements révolutionnaires, il rédige plusieurs opuscules ainsi qu'un journal scientifique. Proche de Condorcet, il devient directeur de la Société de médecine. Porté par le nouveau régime, Fourcroy est nommé en 1792 régisseur des Poudres et des Salpêtres, et au début de 1793, administrateur du département de Paris. Député à la Convention nationale il succède à Marat et siège au Comité d'instruction publique. D'aucuns l'accusent de ne pas avoir intervenu en faveur de Lavoisier et de ne pas lui avoir sauvé la vie. En 1794, il est élu au Comité de salut public, puis au Conseil des Anciens. Fourcroy est à l'origine de ce que deviendra en 1796 l'École polytechnique. Bonaparte l'invite à siéger au Conseil d'État en 1799 et en 1802 le nomme directeur général de l'Instruction publique. Fourcroy joua un grand rôle dans l'organisation de l'enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que dans l'enseignement des sciences dans les écoles primaires de l'Empire. Au revers du cadre une étiquette tapuscrite des années 1960 en langue suédoise donnant des renseignements et l'attribution de la toile(*)

Informations about the auction
Auction house: Kapandji Morhange-SVV
Title: Médecine et Ophtalmologie : Bibliothèque du Docteur M. et à divers Art Dentaire : Collection du Docteur Meulemans
Date of the auction: 6 Nov 2015
Address: Kapandji Morhange-SVV
Passage Jouffroy 46 B
75009 Paris
France
[email protected] · +33 (0)1 48242610 · +33 (0)1 48242611